L'OTAN a été victime d'une attaque par déni de service dans la nuit de samedi à dimanche

L’OTAN a été victime d’une attaque par déni de service dans la nuit de samedi à dimanche

Cyber-Berkout est un groupe de pirates ukrainiens qui a lancé une attaque par déni de service (DDoS) contre des sites de l’OTAN dans la nuit de samedi à dimanche. La principale cible était le site www.ontan.int.

Publié le 17 mars 2014 - 10:26 par François Giraud

L’OTAN déclare que l’attaque dont il a été victime avec pour cible principale le site www.otan.int dans la nuit de samedi à dimanche n’a pas eu de conséquences opérationnelles et les services ont pu être sécurisés et accessibles rapidement. Un message a été publié sur Twitter par Oana Lungescu, porte-parole de l’OTAN, indiquant que l’intégrité des données et des systèmes de l’OTAN n’a pas été affectée. Certains analystes indiquent que cette attaque par déni de service peut être due au référendum qui se déroulait ce weekend en Crimée sur le sujet contesté de l’indépendance de la province.

Les systèmes opérationnels de l’OTAN n’ont pas souffert de cette attaque

La cyberattaque menée par ces activistes revendiquant être des partisans de la Russie aurait fait planter la page d’accueil du site de l’OTAN. Ces derniers indiquent également avoir piraté le centre de cyberdéfense de l’organisation.

Image diffusée par le groupe "Cyber Berkut" revendiquant la cyberattaque contre l'OTAN

Image diffusée par le groupe « Cyber Berkut » revendiquant la cyberattaque contre l’OTAN

Divers sites de l’organisation du traité atlantique-nord ont été visées par ce groupe d’activistes. L’attaque DDoS, par déni de service consiste à saturer le site internet en lui envoyant de nombreuses requêtes. Les serveurs une fois saturés, ne répondent plus et il est alors impossible de se connecter sur le site ciblé. Le site de cyberdéfense également ciblé par ces pirates est basé en Estonie. Les experts en sécurité indiquent que ces attaques sont le fruit de fortes tensions diplomatiques.

Advertisements

Ailleurs sur le web