Uber est dans le collimateur de l’UFC-Que Choisir

L’UFC-Que Choisir vient de mettre en demeure ce jeudi le géant américain de VTC Uber sur ses conditions contractuelles et l’utilisation des données personnelles des utilisateurs. L’UFC-Que Choisir a décidé d’analyser les conditions d’utilisation du site Internet d’Uber mais également son application mobile et sa déclaration de confidentialité. Le groupe américain aurait intégré des clauses abusives au sein de ses conditions contractuelles.

22 clauses abusives ou illicites seraient présentes au sein des conditions contractuelles

Après avoir effectué une analyse des conditions contractuelles d’Uber, l’UFC-Que Choisir a notifié 22 clauses qui seraient considérées comme illicites ou abusives, que doivent valider les utilisateurs du service mondial de VTC. L’UFC demande aux consommateurs d’être vigilants sur le service proposé par Uber et met la société américaine en demeure de modifier dans les plus brefs délais ses conditions contractuelles, sans quoi, l’association fera valoir les droits des consommateurs devant la justice.

Uber-600px

Uber géolocaliserait en permanence ses utilisateurs

L’UFC-Que Choisir note également le manque d’informations lors de la création d’un compte et appelle les consommateurs à la plus grande vigilance, notamment sur la lecture de la déclaration de confidentialité, à priori difficile à comprendre, n’étant disponible que dans la langue de Shakespeare. L’association note également le manque d’informations au niveau de la création d’un compte  et le non-respect des données personnelles des utilisateurs. De plus, Uber connaîtrait en permanence la position géographique de ses utilisateurs, que son application soit utilisée ou fonctionne en arrière-plan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here