L'US Department of Justice identifie Megaupload comme une organisation criminelle internationale

L’US Department of Justice identifie Megaupload comme une organisation criminelle internationale

L’US Department of Justice vient de publier un document de 191 pages décrivant Megaupload comme une organisation criminelle internationale faisant tourner et administrants divers sites internet qui auraient permis à ses créateurs d’empocher des sommes d’argent conséquentes.

Publié le 24 décembre 2013 - 12:54 par La rédaction

L’US Department of Justice vient de rédiger un dossier de 191 pages montrant que Megaupload est considéré aujourd’hui comme « une organisation criminelle internationale qui faisait tourner et administrait plusieurs sites Internet, copiant et distribuant illégalement des œuvres protégées, dont des films, des programmes de télévision, de la musique, des livres électroniques, des jeux vidéo et des logiciels ». Les créateurs de Megaupload auraient empoché pas moins de 150 millions de dollars et le dossier indique que Kim Dotcom aurait reçu 42 millions de dollars de gains en 2010. Il se défend d’ailleurs en indiquant que ses sites étaient complètement légitimes et qu’il ne faisait rien d’illégal!

La justice détient de nombreuses preuves de malversations financières

Fermé en janvier 2012 par le FBI, Kim Dotcom a créé immédiatement après le site Mega et indiquait que son site est légal. Au niveau de Megaupload, Kim Dotcom et six autres personnes ont été accusées de contrefaçon, d’association de malfaiteurs, d’activité économique illégale et de blanchiment d’argent. Kim Dotcom est actuellement en Nouvelle Zélannde et la justice américaine tente de le faire extrader, mais à l’heure actuelle, rien n’a bougé. Kim Dotcom n’est pas resté longtemps à la tête de Mega. Il s’est tourné vers d’autres horizons depuis le mois de septembre 2013, compte faire de la politique et préparer sa défense envers la justice américaine. Dans le dossier de 191 pages publié par la justice, apparaissent des preuves de blanchiment d’argent et de pratiques illégales des sites créés par Kim Dotcom et ses acolytes. Des discussions sur Skype auraient été interceptées et démontreraient que le groupe de malfaiteurs se réjouissait de gagner des millions de dollars. En 2009, l’un des collaborateurs de Kim Dotcom avait indiqué que si « les ayants droit savaient à quel point notre business est lucratif, ils tenteraient sûrement quelque chose contre nous. Ils n’ont pas idée qu’on se fait des millions de bénéfice chaque mois ». On comprend désormais pourquoi Kim Dotcom prépare activement sa défense.

Advertisements

Ailleurs sur le web