Mariage Orange - Bouygues Telecom : les salariés veulent faire entendre leur voix

Mariage Orange – Bouygues Telecom : les salariés veulent faire entendre leur voix

Tandis que les deux groupes Orange et Bouygues Telecom pourraient prochainement se marier, les salariés montent au créneau et font entendre leur voix.

Publié le 15 mars 2016 - 10:29 par François Giraud

Télécom : les salariés sont inquiets et s’interrogent sur leur avenir

Personne ne croyait il y a quelques mois qu’un rapprochement entre Bouygues Telecom et Orange serait possible. De nombreux salariés parlaient de rumeurs infondées et que le mariage entre les deux groupes serait une opération trop compliquée, mais depuis, les négociations ont bien avancé et le dossier serait quasiment bouclé. Les salariés de Bouygues Telecom sont désormais inquiets et s’interrogent sur leur avenir.

Un rachat de Bouygues Telecom par l’opérateur historique Orange aboutira au partage des actifs. Parmi ces deniers, on peut citer les fréquences, les clients, les boutiques, les antennes, mais également les salariés. De son côté, l’Autorité de la Concurrence a indiqué que l’équilibre devrait être respecté entre les actifs qui devront être cédés entre les divers acteurs et veille à ce que les fréquences, clients ou réseaux légués soient partagés de manière équitable entre les opérateurs.

Orange-Bouygues_fusion-alliance

Publicité

Les salariés ne souhaitent pas être victimes du découpage prévu

Les actifs seront redistribués entre les opérateurs restants. Notons que le mariage Orange-Bouygues Telecom ferait passer le nombre d’opérateurs de quatre à trois sur le territoire national. Une nouvelle entité pour les groupes de Stéphane Richard et de Martin Bouygues, puis SFR et Free Mobile. Selon Les Echos, un sondage aurait été réalisé par la CFDT sur les souhaits des salariés de Bouygues Telecom et il ressortirait que 95% des mille personnes interrogées veulent passer sous le fleuron d’Orange mais surtout pas chez SFR ou chez Free Mobile.

N’oublions cependant pas que certains salariés du groupe Orange pourraient également se retrouver chez la concurrence, afin d’équilibrer l’ensemble des actifs entre les divers acteurs de cette opération. Par la voix de leur représentant syndical, Azzam Adhab, qui s’est rendu à Bercy, la CFDT du groupe Bouygues Telecom ne souhaite pas que les salariés soient victimes du découpage de l’entreprise. Il a indiqué ne pas vouloir de « montage en trompe l’œil ».


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *