MI VR Play : le casque de réalité virtuelle made in Xiaomi est lancé en version bêta

MI VR Play : le casque de réalité virtuelle made in Xiaomi est lancé en version bêta

Divers groupes développent et proposent des casques de réalité virtuelle. C’est au tour du Chinois Xiaomi de se lancer dans ce domaine. Le groupe lance le Mi VR Play au sein de l’Empire du Milieu.

Publié le 8 août 2016 - 8:34 par François Giraud

Xiaomi dévoile son casque VR en Chine, le Mi VR Play

Après Samsung, HTC ou encore Acer et son StarVR, c’est au tour de Xiaomi de proposer un casque de réalité virtuelle, baptisé Mi VR Play à un prix défiant toute concurrence. Ce dernier est d’ores et déjà proposé au sein de l’Empire du Milieu, en kit de développement. Proposé initialement en Chine en version bêta, il devrait être ouvert vers d’autres marchés par la suite, ainsi qu’auprès d’un plus large public.

xiaomi-mi-vr-play

Publicité

Le Mi VR Play de Xiaomi prendra place auprès des HTC Vive, Samsung Gear VR ou encore celui de Facebook, l’Oculus Rift. Ce casque VR sera particulièrement destiné aux petits budgets, car il serait proposé au prix de 6,50 euros environ et serait compatible avec les smartphones dotés d’un écran dont la diagonale est comprise entre 4,7 et 5,7 pouces, ce qui lui permettra de s’adapter à de nombreux modèles actuellement disponibles sur le marché. Pour davantage de clarté au sein des images, des lentilles antireflet ont été intégrées au sein du casque Mi VR Play de Xiaomi.

Ce casque est particulièrement robuste et léger, offrant davantage de mobilité pour son utilisateur. Il est composé de Lycra, un matériau améliorant son confort une fois positionné sur la tête. Suite à une annonce réalisée le 1er août dernier, Xiaomi a indiqué que plus d’un million de personnes s’étaient inscrites pour recevoir la version bêta du casque de réalité virtuelle Mi VR Play au prix de 0,15$ l’unité, sans donner plus de détails sur les prévisions de production de son casque. Xiaomi a également signé divers partenariats avec des groupes médias afin de proposer de nombreux contenus. On peut citer des accords passés avec le groupe Condé Nast Traveler.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *