Micosoft est très remonté contre Google suite à la publication d'une faille de sécurité

Micosoft est très remonté contre Google suite à la publication d’une faille de sécurité

Microsoft est très remonté contre Google, qui a dévoilé une faille zero day présente au sein de Windows en début de semaine au sein de son blog de sécurité.

Publié le 3 novembre 2016 - 11:31 par François Giraud

Google dévoile une faille zero day, Microsoft est furieux !

Dans un billet de blog publié en début de semaine, Google a dévoilé une faille de sécurité critique de type zero day présente au sein de Windows, logiciel édité par Microsoft. Ce dernier est furieux de l’annonce effectuée par le géant du Web et a indiqué que cette publication mettait potentiellement en danger les utilisateurs de Windows.

google-vs-microsoft

Publicité

Microsoft a bel et bien reconnu l’existence de cette faille de sécurité critique et a annoncé que la firme de Redmond travaillait au développement d’un correctif, qui serait disponible le 8 novembre prochain via une mise à jour du logiciel Windows 10, mais ne s’attendait certainement pas à la publication de cette faille par Google. Le lundi 31 octobre dernier, Google avait annoncé sur son blog de sécurité informatique « Nous révélons aujourd’hui l’existence d’une faille de sécurité particulièrement importante dans Windows qui ne dispose pour l’instant d’aucune mise à jour corrective. Cette faille est particulièrement dangereuse puisqu’elle est activement utilisée. » Des termes qui n’ont pas échappé à Microsoft qui est désormais très remonté contre son grand rival.

Google-Microsoft

Une publication qui pourrait être lourde de conséquences en voulant mettre la pression sur la firme de Redmond. Google aurait probablement dû informer Redmond de son intention de rendre publique cette découverte au sein de Windows 10. N’ayant pas déployé de correctif, Google a publié cette faille pour que les utilisateurs puissent prendre des mesures pour se protéger.

Une méthode peu orthodoxe a été appliquée par Google. Le 21 octobre 2016, ce dernier aurait alerté la firme de Redmond de la présence d’une faille au sein de Windows, mais Microsoft n’ayant pas réagi dans la foulée, Google a publié l’existence de cette vulnérabilité au sein de son blog de sécurité.

Sans correctif déployé sous 7 jours, Google dévoile les failles de sécurité !

Une faille de type zero day peut permettre à des hackers de prendre le contrôle de machines à distance et donne les droits administrateurs, permettant ainsi d’injecter un malware ou simplement de dérober les données personnelles du propriétaire du terminal. Il y a trois ans, Google avait annoncé que si ses chercheurs en sécurité informatique découvraient une faille et que le groupe affecté ne déployait pas de correctif dans les 7 jours après avoir été informé de son existence, il publierait cette vulnérabilité afin que les utilisateurs, eux-mêmes, puisent de protéger.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *