Avec le développement des microprocesseurs, la loi Moore devient obsolète

Dès le mois prochain, les industriels enterreront définitivement la loi Moore. Ce standard fonctionnait selon le principe suivant : le nombre de transistors d’un microprocesseur est multiplié par deux tous les deux ans, mais cette loi n’est désormais plus adaptée à la nouvelle génération, celle des objets connectés. Les processeurs seront conçus différemment et adapté à l’Internet des Objets.

Dévoilée en 1965 par Gordon Moore, la loi du même nom propose une augmentation exponentielle du nombre de transistors intégrés aux microprocesseurs. Roger Moore indiqua en 1975 que le nombre de transistors présents sur les puces de silicium doublait tous les deux ans. Une prédiction qui s’est révélée exacte et largement adoptée par les industriels. La loi Moore précisait qu’entre les années 1971 à 2001, la densité des transistors doublait toutes les 1,96 années, ce qui a permis d’avoir des machines électroniques moins onéreuses et plus puissantes.

600px-Loi_de_Moore

 

Gordon Moore a été l’un des cofondateurs du groupe Intel et indiquait, d’après sa loi que les transistors présents au sein des microprocesseurs doubleraient tous les deux ans, sans que le prix ne soit modifié. De cette manière, la puissance des ordinateurs allait augmenter de manière exponentielle. Gordon Moore avait cependant déclaré en 1997 que cette augmentation des performances s’arrêterait vers l’année 2017 à cause de la taille des atomes.

Avec l’évolution de l’informatique, la loi Moore deviendra obsolète en mars prochain. Depuis 2004, l’artifice des processeurs multi-coeurs indique qu’il faut s’affranchir de cette loi pour faire progresser la recherche (Wikipedia). La loi Moore, adoptée à l’unanimité par les industriels n’aura plus d’intérêt prochainement. Les dernières générations de processeurs devraient atteindre les limites de la miniaturisation dans les quatre prochaines années. Il ne sera pas possible d’atteindre une taille de plus de 3 nanomètres, soit 10 atomes. La nouvelle stratégie qui sera adoptée est baptisée « More than Moore » et s’appuie sur les prochaines applications qui seront développées, notamment au niveau de l’Internet des Objets. Ces derniers disposeront de moins de puissance mais de plus de fonctionnalités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here