Microsoft lâche l’affaire Nook

En difficulté face à l’iPad et les tablettes Android avec sa gamme Surface Pro, le géant américain Microsoft est encore moins à l’aise sur le marché très délicat de la liseuse électronique. En effet, Microsoft a décidé de revendre ses parts à Barnes & Noble concernant la liseuse électronique Nook, un projet dans lequel le géant de Redmond avait investi pas moins de 300 millions de dollars en avril 2012. Avec ce nouveau partenariat, Microsoft ambitionnait de renforcer sa position auprès du grand public.

Galaxy Tab 4 Nook

Une tablette Galaxy Tab Nook élaborée avec… Samsung

Toutefois, face à des résultats très décevants, Microsoft et Barnes & Noble ont décidé de mettre fin à leur collaboration d’un commun accord. Un partenariat peu fructueux donc, puisque Barnes & Noble a proposé une application Nook destinée à Windows 8, mais ce dernier n’a pas hésité à s’associer à Samsung pour lancer une série de tablettes Android. « Comme les stratégies des deux entreprises ont évolué, nous avons décidé d’un commun accord qu’il était temps de mettre un terme à ce contrat » a déclaré un porte-parole de Microsoft.

Du côté de Barnes & Noble, la société pourrait tenter de signer de nouveaux partenariats pour élaborer des tablettes avec des constructeurs tiers, mais il se murmure que le groupe songerait également à diversifier ses activités en sein des boutiques physiques, en s’orientant notamment vers le divertissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here