Windows 10 sera officiellement lancé ce mercredi par Microsoft dans 190 pays

Avec l’arrivée de son OS multiplateforme très attendu ce mercredi dans 190 pays, l’éditeur de Redmond espère bien faire oublier ses erreurs du passé, notamment avec la précédente version de son système d’exploitation ainsi que ses mauvaises expériences sur le marché des smartphones. Rappelons que le groupe avait promis une révolution mobile lors du lancement de Windows 8 à la fin de l’année 2012, qui n’a jamais eu lieu.

De plus, Microsoft avait annoncé la suppression de 7 800 empois, principalement au sein de sa division mobile Nokia. Avec l’arrivée de Windows 10, Microsoft compte retrouver une bonne image de marque, et regagner la confiance des consommateurs, des entreprises et des développeurs d’applications. Le groupe souhaite équiper un milliard d’appareils d’ici 2018, tandis qu’il compte actuellement 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, principalement sur PC.

windows 10

Le groupe espère attirer des concepteurs et développeurs d’applications avec son nouvel OS qui se veut multiplateforme, qui fonctionnera aussi bien sur PC que sur tablettes, sur smartphones ainsi qu’avec la Xbox ou les lunettes de réalité virtuelle. La firme de Redmond souhaite que les développeurs proposent davantage d’applications mobiles, pour permettre au groupe de mieux se positionner avec ses Windows Phone, dans un univers très concurrentiel.

Xbox Windows 10

Face à des géants comme Apple ou encore Google et Android, Microsoft a bien du mal à se faire une place. Le cabinet Gartner indique que l’éditeur a acquis un retard important et ne fait pas le poids face aux autres grands groupes. Pour que les smartphones Windows récupèrent des parts de marché, le cabinet indique qu’il faudra beaucoup de temps et d’efforts. Microsoft, avec la sortie de Windows 10, souhaite que les consommateurs retrouvent une relation de confiance et considère ce nouvel OS comme un système d’exploitation évolutif, grâce notamment, aux mises à jour qui seront proposées. L’analyste Steve Kleynhans ne s’attend cependant pas à une explosion des ventes du nouvel OS de Microsoft car les consommateurs changent de machines lorsqu’ils en ont réellement besoin et n’iront pas acheter un nouveau PC, uniquement pour pouvoir utiliser Windows 10.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here