Microsoft a essayé de racheter Nokia sans succès

Microsoft a essayé de racheter Nokia sans succès

Selon le Wall Street journal, Microsoft est passé très près de finaliser le rachat de Nokia.

Publié le 20 juin 2013 - 7:37 par La rédaction

Microsoft aurait bien pu être propriétaire de son propre fabricant de téléphones mobiles et de smartphones, indique le Wall Street Journal, qui relate que Microsoft était on ne peut plus proche d’un accord oral du Finlandais Nokia quant à son rachat, en ce début d’année 2013. Les discussions auront finalement échoué et une réunion qui se serait tenue à Londres ce mois-ci, aurait mis fin aux négociations. Il apparaît aujourd’hui peu probable que Microsoft ne rachète Nokia. Dans les colonnes du Wall Street Journal, aucun chiffre n’a transpiré quant à la quantité des billets verts que Microsoft était prêt à aligner pour s’offrir Nokia, mais il est indiqué que Microsoft aurait dû mobiliser de la trésorerie en dehors de son marché domestique américain ce qui lui aurait valu de mettre à mal sa politique d’optimisation fiscale et aurait autant augmenté le coût de cette opération.

Cela fait maintenant deux ans que Microsoft et Nokia travaillent main dans la main. Les deux géants sont partis de très loin sur le marché des smartphones pour arriver aujourd’hui au contact des leaders Android et iOS, Samsung et Apple, dans l’univers du smartphone. Si en termes de ventes, Windows Phone 8 reste loin derrière Android qui détient environ 70% de parts de marché des OS installés sur les smartphones vendus, et du système d’exploitation Apple iOS qui détient de son côté environ 20% (voir les nouveautés d’iOS 7), Windows Phone 8 est aujourd’hui séduisant avec un design « flat » qui aurait pu même inspirer Apple. Nokia propose une gamme de Windows Phone Lumia elle aussi très tentante qui fonctionne bien auprès du public et dont le succès commercial permet au géant finlandais de diminuer ses pertes. Récemment, Nokia a renouvelé son smartphone WP8 haut de gamme, le Lumia 925.

Le rachat de Nokia par Microsoft aurait été le second grand mouvement stratégique de ce type après celui de Motorola par Google.

Publicité

Ailleurs sur le web