Microsoft et les restrictions de la Xbox One : le grand rétropédalage

Microsoft et les restrictions de la Xbox One : le grand rétropédalage

Depuis que Microsoft a précisé certaines conditions d’utilisation voir limitations de sa nouvelle console de jeu vidéo Xbox One, notamment sur les jeux vidéo d’occasion et son obligation de se connecter à Internet sur un rythme quotidien, le mécontentement des gamers s’est fait entendre. Aujourd’hui, avec une réactivité étonnante, Microsoft fait complètement machine arrière.

Publié le 20 juin 2013 - 7:55 par La rédaction

Microsoft annonce donc officiellement que la Xbox One ne devra plus obligatoirement se connecter à Internet toutes les 24 heures et lever les restrictions sur les jeux sur disques optiques. Globalement, il s’agit naturellement d’une bonne nouvelle pour tous les utilisateurs potentiels de la nouvelle console Microsoft. Pour autant, on peut s’étonner, voire s’inquiéter, qu’une telle entreprise avec une telle puissance marketing vienne à annoncer des éléments aussi contraignants sur un produit autant attendu sans les avoir préalablement testés sur un panel d’opinion publique. Était-il nécessaire d’être un génie du marketing pour s’attendre à un tollé général quant à l’obligation faite aux propriétaires de Xbox One d’avoir une console connectée pour pouvoir jouer avec ? La restriction sur les disques physiques et les jeux d’occasion ne pouvait-elle pas qu’être mal prise par la communauté de joueurs ?

Cette mini tornade qui a pris sa source à l’E3 est aujourd’hui calmée, mais son passage aura certainement occasionné quelques dégâts auprès de l’image de Microsoft chez les gamers. Sony a joué à merveille de la politique empruntée par Microsoft lors de la présentation de la PlayStation 4 sur le même salon.

Très certainement, la majorité des gamers connecteront leur Xbox One à Internet et bénéficieront des services en ligne, toutefois, ils auront le choix de le faire ou non. Et ça change tout.

Très certainement, la majorité des gamers connecteront leur Xbox One à Internet et bénéficieront des services en ligne, toutefois, ils auront le choix de le faire ou non. Et ça change tout.

Publicité

Ailleurs sur le web