Microsoft et Yahoo! viennent de prolonger leur partenariat initié en 2009

Microsoft et Yahoo! ont publié un communiqué annonçant le renouvellement de leur partenariat dans la recherche en ligne, en modifiant cependant quelques points par rapport à l’accord initial. Les deux groupes avaient signé en juillet 2009 un accord pour dix ans visant à se positionner au mieux face au géant du Web, Google. L’accord prévoyait également d’être modifié ou annulé avant d’arriver à son terme.

Un accord de dix ans pour la recherche en ligne

L’accord avait été signé après de nombreuses négociations par les deux groupes. Avec cette signature, le groupe de Marissa Mayer recevait sur son réseau le moteur de recherche Bing de la firme de Redmond. Via cet accord, Microsoft peut intégrer les technologies de Yahoo! de recherche sur le Web au sein de ses services. Bing devenait le moteur de recherche par défaut sur le portail de Yahoo! et de son côté, le groupe de Marissa Mayer avait indiqué concentrer ses efforts sur le marketing et se charger de la gestion des annonceurs via la plateforme Microsoft Ad Center.

microsoft-yahoo

Deux modifications ont été apportées, principalement en faveur de Yahoo!.

Le partenariat devient ainsi non exclusif pour les appareils mobiles et les ordinateurs de bureau. Dans le communiqué, Yahoo! indique qu’il continuera à fournir des publicités et des résultats de recherche de Bing comme auparavant mais pas dans tous les cas comme auparavant. Jusqu’à présent, le groupe de Marissa Mayer utilisait exclusivement les publicités Bing pour ses recherches sur les ordinateurs de bureau et Microsoft fournissait les algorithmes de recherche. Yahoo! n’est donc plus obligé de placer 100% de son trafic avec des annonces publicitaires Bing, mais à raison de 51%. Le reste pourra être monétisé par Yahoo! ou d’autres fournisseurs.

Le second point qui a été modifié, porte sur la publicité. Chaque groupe s’occupera de la gestion de sa plateforme publicitaire. Microsoft s’occupera de Bing Ads et Yahoo! de Gemini. Yahoo! est favorisé sur ce point car il va pouvoir gagner en souplesse dans la gestion de ses publicités et réduire sa présence commercialise liée à la vente d’espace, tandis que Microsoft doit encore se développer dans ce secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here