Microsoft et Facebook installent "MAREA", un câble transatlantique entre l'Espagne et les Etats-Unis

Microsoft et Facebook installent « MAREA », un câble transatlantique entre l’Espagne et les Etats-Unis

Microsoft et Facebook ont signé un partenariat pour relier l’Espagne aux USA à l’aide d’un câble sous-marin de 6 600 kilomètres baptisé MAREA.

Publié le 27 mai 2016 - 15:47 par François Giraud

MAREA, un câble sous-marin de 6 600 kilomètres déposé par Microsoft et Facebook

Les deux géants Facebook et Microsoft ont signé un accord pour déposer un câble sous-marin transatlantique qui permettra de répondre à la demande des consommateurs pour les connexions haut et faible débit. Ce câble qui a été baptisé MAREA et qui fait une longueur de 6 600 kilomètres reliera les villes de Bilbao en Espagne à Virginia Beach aux Etats-Unis.

cable1

Publicité

Le câble MAREA va permettre de supporter le développer prochain de nombreuses infrastructures Internet et d’aider les consommateurs à disposer de connexions faible et haut débit en toute sécurité, mais aussi de soutenir la forte augmentation de la consommation de données et la croissance des services et du cloud. Ce projet s’achèvera en octobre 2017 et débutera dès cet été au mois d’août 2016. Le câble, en fibre optique sera géré par Telxius, filiale de Telefonica et permettra par la suite de connecter d’autres pays, notamment en Afrique ou au Moyen Orient, ou encore en Asie.

Ce câble sous-marin permettra de faire transiter 160 téra-octets d’ informations entre les USA et l’Europe, sur une longueur de 6 600 kilomètres. Ce projet de grande envergure et confié à Telxius ne sera pas une première pour la filiale de Telefonica. Le groupe a déjà à son actif, installé plus de 31 000 kilomètres de câbles sous-marins. Le site TeleGeography recense 359 câbles sous-marins dans le monde dont certains ne sont pas encore opérationnels comme MAREA.

Google avait déjà développé deux projets similaires

En août 2014, Google avait annoncé s’associer à cinq entreprises asiatiques pour développer « Faster », un câble sous-marin trans-pacifique de 9 000 km permettant de relier Los Angeles, Portland, San Francisco, Oregon et Seattle aux villes japonaises de Shima et Chikura. Une infrastructure avec un coût estimé à 300 millions de dollars avec un câble permettant d’atteindre une vitesse de transmission de 60 térabits/ seconde. En 2008, un autre câble trans-Pacifique avait été construit pour relier le Japon aux Etats-Unis. Ce dernier avait été baptisé « Unity » et le projet avait été piloté par un consortium de sept entreprises dont Google. La ligne créée faisait 10 000 km de long et pouvait transmettre des données à la vitesse de 7,68 térabits par seconde. Elle reliait les villes de Los Angeles à Chikura.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *