Steve Ballmer, PDG de Microsoft vient de faire ses adieux à ses employés, hier, vendredi 27 septembre 2013, lors d’un meeting d’entreprise regroupant 13 000 salariés, en direct de la KeyArena à Seattle. On a retrouvé un Steeve Ballmer émotif, bouleversé. Lors de ce discours, il a crié, chanté, dansé, et pleuré sous les applaudissements de ses employés. Selon The Verge, plus de mille personnes ont fait la queue pour pouvoir assister à cet événement. Les salariés hurlaient : »Steve, nous t’aimons ». Steve Ballmer les a remercié en larmes. Il avait rejoint le groupe en 1980 à la demande de Bill Gates, un de ses amis de la faculté. Il prendra la succession de son ami en 2000. Lors de ce show, il s’est attardé sur l’évolution du groupe et sur la nouvelle orientation engagée ainsi que sur la nouvelle orientation de Microsoft qui vise à en faire une firme d’appareils et de services plus innovante et «fondamentalement plus puissante».

Un véritable Show-man tire sa révérence

Il a été projeté sous les feux de la scène qu’il aimait tant en 2001 lors de son annonce à l’encontre de Linux, qu’il considérait comme un cancer contaminant la propriété intellectuelle. On le connaissait pour ses mimiques, ses danses et son  franc-parler. Il bondissait sur scène en hurlant son enthousiasme et son envie de travailler pour « le plus grand groupe de tous les temps ». Pour faire ses adieux, il a choisi la bande originale de « Dirty Dancing » mais ne s’est pas lancé dans une danse endiablée. Le prochain patron du groupe pourrait être Alan Mulally, l’actuel PDG de Ford, qui fut proche de Steve Ballmer pour l’avoir conseillé personnellement sur la réorganisation managériale du groupe Microsoft il y a peu de temps. Alan Mulally, s’il remporte le poste convoité de patron du groupe, sera-t-il aussi expressif que son ami Steve Ballmer ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here