Microsoft: Steve Mollenkopf, un nouveau prétendant au poste de Steve Ballmer

Microsoft: Steve Mollenkopf, un nouveau prétendant au poste de Steve Ballmer

Microsoft arrivera-t-il à trouver un successeur à Steve Ballmer avant la fin de l’année 2013 ? Rien n’est sur. Une information a dernièrement fuité du conseil d’administration indiquant qu’Alan Mullaly ne quitterait pas Ford. Il restait donc Satya Nadella sur la liste. Mais une autre personne aurait été approchée. Il s’agit de Steve Mollenkopf, le COO de Qualcomm.

Publié le 13 décembre 2013 - 11:20 par La rédaction

Microsoft souhaite trouver un successeur de Steve Ballmer avant la fin de l’année. Le groupe avait nettement avancé et établi une liste de deux prétendants au poste: Alan Mullaly et Satya Nadella. Un membre anonyme du conseil d’administration avait révélé une information de taille; Alan Mullaly ne quitterait pas ses fonctions chez Ford avant fin 2014. Nouveau rebondissement, c’est le COO de Qualcomm, Steve Mollenkopf qui serait désormais sur la liste des successeurs potentiels de Steve Ballmer. Le Chief Operating Officier de Qualcomm, le spécialiste des puces mobiles Qualcomm pourrait apporter son expertise du secteur mobile et des processeurs. La liste de candidats compte désormais deux personnes pour succéder à Ballmer.

Steve Mollenkopf, nouveau candidat à la succession de Steve Ballmer

Steve Mollenkopf, nouveau candidat à la succession de Steve Ballmer

Steve Mollenkopf est le directeur des opérations de Qualcomm depuis le 12 novembre 2011. Il a débuté sa carrière chez Qualcomm en 1994. Âgé de 44 ans, il aurait rejoint la liste des candidats à la succession de Steve Ballmer. Sa grande connaissance dans l’internet mobile pourrait intéressé Microsoft qui affiche un retard dans ce domaine.  Mais comme à l’accoutumée, rien n’est figé, chaque semaine nous apporte son lot de nouveaux candidats. Le groupe examinerait toujours la candidature de Satya Nadella, responsable de la division Cloud au sein du groupe. Suite aux dernières rumeurs sur Alan Mullaly, le Conseil d’Administration de Microsoft aurait demandé au PDG de Ford de clarifier rapidement ses intentions.

Advertisements

Ailleurs sur le web