Microsoft assouplit son système de partage de revenus via son Microsoft Store, en octroyant jusqu’à 95% des bénéficies aux développeurs.

Microsoft-Store

Microsoft revoit le partage des revenus sur son Store

Pas vraiment à la fête depuis quelques années maintenant, Microsoft semble fermement décidé à donner un coup de fouet à l’ensemble de son écosystème. Le géant américain a notamment confirmé un nouveau système de partage des revenus générés via son Microsoft Store (anciennement Windows Store). Contrairement à l’AppStore ou au Play Store, ce dernier n’est jamais réellement parvenu à séduire les développeurs, la faute sans doute à un parc installé parfois très faible.

Toujours est-il que Microsoft a décidé de jouer la carte de la rémunération, histoire de séduire les développeurs, en confirmant réduire sa part à seulement 5%, contre 30% actuellement. Ainsi, pour tout achat réalisé sur le Microsoft Store, le développeur de l’application pourra récupérer 95% du montant de la vente. Une initiative qui pourrait relancer l’intérêt de certains développeurs, même si l’annonce de Microsoft ne concerne pas réellement toutes les applications, et offre son lot de subtilités.

En effet, les jeux ne sont pas concernés par cette nouvelle mesure proposée par Microsoft. La répartition de type 30/70 reste donc de vigueur ici. De même, Microsoft va différencier les achats directs, des achats effectués depuis un système de recommandation par exemple. Ainsi, si sur un achat direct, Microsoft ne prélèvera que 5% de la vente, dans le cadre d’un achat effectué via une mise en avant sur le Store, le géant américain récupérera un total de 15% du montant de la vente. En d’autres termes, si Microsoft « aide » à l’achat d’une application, ce dernier s’octroie un bonus de 10% sur la vente. Une nouvelle réglementation plus souple, mais rien n’indique que cela suffira à relancer l’intérêt chez les développeurs.

Une nouvelle répartition qui concerne évidemment les PC sous Windows 8 et Windows 10, mais également les appareils VR, la gamme Surface et les smartphones sous Windows. Evidemment, la division Xbox est totalement exclue, et rien ne changera à ce niveau en terme de partage de revenus. Un nouveau système de rémunération qui sera mis en place « dans le courant de l’année » annonce le géant américain. Reste à savoir maintenant si cela boostera l’écosystème Microsoft…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here