Mylio : une énième solution de centralisation des images

Mylio : une énième solution de centralisation des images

Avoir accès à toutes les images mises en ligne

Publié le 30 octobre 2014 - 8:32 par Jérémy

On ne compte plus les solutions de stockage en ligne. Ce n’est plus un Cloud, c’est un ouragan ! Entre les Flickr, 500 PX, Behance, Deviant Art, Adobe Carousel renommé en Adobe’s Revel, ou encore, les solutions de médias sociaux comme Instagram, Pinterest, Facebook, ou encore, les autres solutions constructeurs comme Irista de Canon, l’intérêt d’une énième alternative est plus qu’inexistant.

1200x1200_Beauty1

Publicité

 

Pourtant, une petite start-up du nom de MyLO tente sa chance avec Mylio,  une solution non pas de stockage en ligne, mais d’accès et de traitement des images en ligne.

Etrangement, Mylio n’est pas une solution de stockage en ligne. Elle ne permet pas de sauver ses images sur un serveur. Il vous faudra utiliser un stockage dédié. En revanche, elle permet d’accéder à ses images, de les éditer et de les télécharger, pour peut qu’elles soient déjà hébergées quelque part. Ainsi, si vos photos sont dispersées entre vos comptes Facebook, Pinterest, Flickr, ou un service de stockage en ligne, ce logiciel, disponible sur Mac OSX 10.8, Windows 7 et 8 et iOS 7 et 8 (pas de version Windows Phone ni Android pour le moment), vous permettra de toutes les centraliser, d’y accéder et même de les éditer. Une sorte d’alternative à Lightroom.

Si l’idée n’est pas mauvaise, elle a cependant quelques points problématiques.

D’abord le prix, plutôt élevé compte tenu de l’absence de stockage. Comptez 50$/an pour 3 appareils et 50 000 images, 100$/an pour l’accès à des fichiers RAW et JPEG, la possibilité d’éditer les images, l’accès à 5 appareils différents et 500 000 images. Enfin, pour 250$ / an, vous disposez toujours de 500 000 images et de 10 appareils.

C’est plus cher que la solution d’Adobe (Adobe Revel) compatible avec Lightroom mobile, ou que Flickr, qui propose gratuitement 1 To de stockage, et un accès depuis n’importe quel appareil mobile ou ordinateur (pour ne citer qu’eux).

Ensuite vient le problème des accès. Autoriser à une petite application comme ça un accès à toutes ses images réparties dans tout le web n’est pas ce qu’il y a de plus sécurisant.

Bref, une intention louable, une idée pas mauvaise, mais une arrivée sur le marché trop tardive et un manque d’intérêt certain.

Le site DPreview a essayé Mylio pendant quelques semaines et n’a pas été totalement conquis.

SI vous souhaitez toutefois tenter l’aventure, c’est par ici.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *