Nao, le robot humanoïde est désormais doté d'une mémoire autobiographique

Nao, le robot humanoïde est désormais doté d’une mémoire autobiographique

Nao, le robot humanoïde créé par la société Aldebaran est désormais doté d’une mémoire autobiographique. Il peut interagir avec des hommes et restituer les informations acquises.

Publié le 10 septembre 2015 - 11:41 par François Giraud

Le robot humanoïde Nao peut désormais interagir avec les êtres humains

Nao, le robot humanoïde interactif de la société française Aldebaran a désormais neuf ans d’existence. Une équipe de chercheurs de l’Université Claude Bernard Lyon 1, en collaboration avec d’autres chercheurs de l’Inserm et du CNRS viennent de réussir à doter ce robot humanoïde d’une mémoire autobiographique.

Nao était déjà capable de parler, de répondre à diverses questions, de danser et d’accueillir les clients d’un magasin. Il peut désormais emmagasiner des connaissances transmises par l’homme et les restituer à d’autres personnes. La mémoire autobiographique dont il bénéficie désormais va permettre à Nao de se souvenir de situations vécues, de gestes et de paroles apprises dans diverses situations, qu’il pourra ensuite restituer. Il est donc capable d’apprendre des humains et de retranscrire les informations à d’autres personnes. Pour lui apprendre de nouvelles choses, il suffit de lui expliquer ou de lui montrer les diverses actions à réaliser via une procédure bien déterminée. Il est ensuite capable de restituer à l’identique les actions menées.

robot NAO

Publicité

Nao, un lien permanent entre les divers équipages de l’ISS, renouvelés tous les 6 mois

Les évolutions qui ont été intégrées au sein de Nao pourraient permettre de faire le lien entre les équipages de l’ISS, la Station spatiale internationale. Les membres de l’équipage pourront ainsi bénéficier de l’expérience des anciens spationautes. Nao pourrait devenir le lien permanent entre les divers membres d’équipage de la station et pourrait partager les connaissances de chacun, afin que tout le monde puisse en bénéficier, au fil des missions.

Peter Ford Dominey le directeur des recherches indiquent que « si un ingénieur quitte la station spatiale internationale, ses découvertes, son expertise et ses compétences repartent avec lui. Nao aura alors la capacité de transmettre toutes les dernières informations aux astronautes qui prendront le relais ». Les scientifiques qui rencontrent des pannes pourraient également faire appel à Nao comme d’un assistant. Le petit robot humanoïde pourrait donc se retrouver prochainement dans l’espace et par la suite être adapté au grand public pour servir « d’aide-mémoire ».



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *