L’avenir du divertissement pourrait être « pharmaceutique » selon Netflix

C’est à l’occasion d’une récente interview avec le Wall Street Journal que le PDG de Netflix, Reed Hastings, s’est laissé allé à quelques prédictions pour le moins étonnantes en ce qui concerne le monde du divertissement. En effet, s’il est indéniable que les jeux vidéo, la télévision et la VOD ont éclipsé la lecture, l’opéra et le théâtre chez beaucoup (trop ?) de monde, le futur du divertissement pourrait lui aussi prendre une forme tout à fait nouvelle dans les années à venir.

netflix-logo

Pour Reed Hastings, ces mêmes films et séries qui pullulent aujourd’hui à la télévision et sur les plateformes de VOD, pourront prochainement devenir « aussi marginaux que l’opéra et le roman. » Et parmi les options envisagées par le fondateur de Netflix, il existerait d’ici quarante ou cinquante ans une alternative de type… pharmacologique.

« D’ici vingt, trente ou cinquante ans, prendre une pilule bleue personnalisée permettant d’halluciner de manière divertissante, et prendre une pilule blanche pour retourner dans la réalité, pourrait devenir une pratique parfaitement viable. » Evidemment, Reed Hastings ne se montre pas en faveur de ce futur pas vraiment glorieux, et précise que si la principale source de divertissement de l’humanité est d’ordre pharmaceutique dans un futur plus ou moins proche, « alors nous aurons de vrais problèmes« .

Bien sûr, cette récente interview n’a pas permis à Reed Hastings d’évoquer simplement un futur aussi sombre et lointain, et le PDG de Netflix est notamment revenu sur le mode offline tant attendu par la communauté. Si ce dernier se montre toujours aussi évasif, ce n’est pas le cas du CEO de la société de vidéo Penthera. Ainsi, Netflix compte évidemment agrandir son empire, en allant s’installer dans de nouvelles contrées, dont certaines particulièrement pauvres en WiFi et réseau 4G. Ainsi, afin de faciliter l’accès au catalogue Netflix, le géant américain de la VOD songerait de plus en plus à mettre en place un système permettant de profiter des contenus avec un faible débit, voire même avec une absence totale de connexion. Dans un premier temps, on évoque notamment la disponibilité du contenu « Netflix Originals » en mode hors ligne.

youtube-go-application-600x445

Une initiative qui irait de pair avec celle déjà mise en place par de nombreux géants du web, qui redoublent d’effort pour permettre à un maximum d’individus d’accéder aux services connectés. C’est le cas notamment de Facebook, qui propose notamment des services de connexion spécifiques aux pays émergents, mais aussi de YouTube qui a lancé lui aussi un service de consultation de vidéos offline, baptisé YouTube Go.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here