Netflix va perdre en poids, mais pas en qualité

La célèbre plateforme de streaming, Netflix, est actuellement en train de réencoder l’intégralité de son catalogue. En effet, le groupe a décidé d’alléger la bande passante utilisée, sans pour autant sacrifier la qualité vidéo de ses programmes, qui vont de la simple SD à la flamboyante Ultra HD 4K. Pour cela, Netflix opère depuis quelques années de nombreux tests en interne, visant à réduire d’environ 20% la consommation des données. De cette manière, le groupe va pouvoir soulager ses serveurs, tout en permettant aux utilisateurs de profiter d’un chargement encore plus rapide, notamment ceux qui disposent d’une connexion un peu faiblarde.

netflix

Pour cela, Netflix a décidé d’employer les grands moyens, et plutôt que de réencoder tous les contenus de la même manière, la société préfère opérer au « cas par cas », avec un taux d’échantillonnage qui sera ainsi différent en fonction du contenu, du dessin animé simpliste au blockbuster américain bourré d’effets spéciaux et autres mouvements rapides de caméra. De cette manière, Netflix souhaite appliquer un taux d’échantillonnage différent en fonction du contenu, et pas seulement de la définition du programme.

A titre d’exemple, Netflix explique que le dessin animé BoJack Horseman demandait jusqu’à 1,75 Mbit/s pour un affichage en 480p. Avec son nouveau procédé, Netflix permet à BoJack Horseman de s’afficher en Full HD en employant seulement 1,54 Mbit/s de débit. Soit un rendu plus propre, et un débit plus restreint. En ce qui concerne la qualité Ultra HD 4K en revanche, le débit demandé est nettement supérieur, avec un taux d’échantillonnage de 15 Mbit/s. Netflix espère être en mesure de proposer ces « nouveaux » programmes d’ici le premier semestre 2016.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here