Netflix veut devenir le leader de la VOD en France

Netflix veut devenir le leader de la VOD en France

Le service de vidéo à la demande Netflix va faire une entrée dans l’hexagone au mois de septembre à la hauteur de sa réputation outre-Atlantique, c’est-à-dire impressionnante.

Publié le 21 juillet 2014 - 16:21 par François Giraud

Netflix, le service de vidéo à la demande qui va arriver en France à la rentrée veut faire une entrée remarquée et a décidé d’y mettre les moyens. Le site américain est en train de développer des serveurs et de se raccorder au point d’interconnexion français avec une bande passante supérieure à celle de Dailymotion indiquent Les Echos, avec une capacité de 1 térabit par seconde, ce qui correspondrait selon le quotidien économique à une capacité équivalente à celui d’un fournisseur d’accès de 5 millions d’abonnés.

Netflix veut faire une entrée remarquée dans l'hexagone

Netflix veut faire une entrée remarquée dans l’hexagone

Netflix veut faire une entrée remarquée en France

Netflix lancera une offre en France au mois de septembre 2014, c’est certain, mais nous ne savons ni le contenu de l’offre proposée, ni les conditions tarifaires. Les tarifs appliqués aux Etats-Unis vont de 7,99$ à 9,99$ par mois. Des prix semblables devraient être proposés dans l’hexagone. Outre-Atlantique, Netflix représente un milliard d’heures de contenus visionnés tous les mois ce qui représente plus de 30% de la bande passante en début de soirée. Netflix a choisi France-IX comme point d’interconnexion à travers un tuyau de 100 Go/ seconde. En fin de semaine dernière, Netflix a installé des serveurs dans Paris, boulevard Voltaire, à l’endroit où les FAI Français sont interconnectés. Netflix veut faire les choses en grand. A titre de comparaison, M6 n’utiliserait que 50 gigabits par seconde de bande passante pour son service de VOD dans son service Replay. Avec une bande passante de 1 térabit/seconde, Netflix va devoir rentabiliser ses investissements car de telles capacités coûtent cher.

La chronologie des médias pourrait faire du tort à Netflix

En respectant la loi Française, Netflix devra attendre 36 mois après la sortie d’un film pour pouvoir le diffuser dans son offre. Un délai que pourrait réduire Aurélie Filippetti à 24 mois, mais qui restera encore trop long quand on sait que les DVD Blu-Ray sont diffusés seulement quelques mois après la sortie d’un film en salle. Canal + peut proposer les films un an après leur sortie sur le grand écran et les chaînes nationales doivent attendre deux ans. La réglementation ne s’appliquant pas aux séries et documentaires, Netflix pourrait conquérir le marché Français grâce à cette opportunité. Le groupe américain a déjà 38 millions de foyers à son actif et compte bien se développer encore. Pour moins de 10 $ par mois, les abonnés à Netflix disposent d’un accès illimité au catalogue, soit près de 100 000 titres dont des séries, des films ou des documentaires.

Advertisements

Ailleurs sur le web