Sony, Nikon, Canon : à l'assaut du marché mondial de la photo

Sony, Nikon, Canon : à l’assaut du marché mondial de la photo

Le marché mondial de la photo est dominé par Canon, Sony, qui gagne du terrain avec ses nouveaux appareils et Nikon. C’est ce que révèle une étude menée par IDC sur le marché de la photo mondial. Qui sont les gagnants et les perdants de 2010 ? Des chiffres riches en enseignements.

Publié le 18 avril 2011 - 11:42 par La rédaction

Canon premier, rejoint par Sony
Les chiffres de l’institut marketing japonais IDC communiqués à Bloomberg dressent un portrait du marché de la photo dans le monde qui est assez éloigné de l’idée que l’on peut s’en faire depuis l’Europe et plus particulièrement depuis la France, pays à spécificités comme la performance de Panasonic. Si, dans les chiffres communiqués, la part de marché du leader, Canon, reste stable avec 19% du marché en 2010 comme en 2009, la part de marché de son challenger, Sony, le second fabricant d’appareils photo au monde, progresse, de 16,9% à 17,9%. Sony a donc réalisé 50% du chemin qui le sépare de Canon pour lui ravir la première marche du podium. Il faut dire que Sony a lancé quelques bombinettes technologiques en 2010, comme le HX5, remplacé cette année par le duo HX7 et HX9, des appareils best sellers. Son entrée sur le marché du compact à objectif interchangeable lui permet également d’exploiter ce segment, un segment peu porteur en France comme en Europe, où les ventes d’hybrides restent confidentielles, mais un segment à succès ailleurs, comme en Asie où, pour citer Taïwan, il se vend désormais plus de compacts à objectifs interchangeables que de reflex ! Si la vague du compact hybride atteint l’Europe et que Canon et Nikon ne sortent pas de gamme sur ce segment, Sony pourrait bien rafler la première place du marché mondial en 2011, ce qui serait historique : une marque de l’électronique premier vendeur d’appareils photo devant les marques photo traditionnelles ! Sony bénéficie d’une prime à l’innovation et voit ses efforts récompensés : miniaturisation du  concept NEX, qualité d’image des capteurs CMOS Exmor R, optiques ambitieuses sur les compacts, vidéo Full HD, reflex à miroir translucide (SLT-A55), capteur GPS, écran tactile, etc…


La nouvelle gamme de compacts à capteur APS-C Sony NEX.

Nikon, troisième, en forte progression
Le troisième larron est Nikon, qui réalise la meilleure progression de tous les fabricants en 2010. En effet, si Sony taquine Canon avec un point de part de marché de gagné, Nikon engrange 1,5% de part de marché en plus en 2010 par rapport à 2009. Sa gamme Coolpix, qui a progressé d’année en année pour enfin devenir franchement convaincante, comportait l’an dernier quelques gros best-sellers et même des tenants du record de ventes, comme ce fut le cas du Coolpix S3000. Sur le marché des reflex, l’offre Nikon aura été plus qu’alléchante en 2010 avec la belle carrière du D300/D300s, du D700, du D3/D3s/D3x qui ont réussi à faire basculer de nombreux photographes pros de Canon à Nikon. 2011 s’annonce très bien également pour Nikon qui a réalisé une mise à jour de sa gamme amateur, du D3100 au D7000 en passant par le D5100, trois modèles de référence chacun dans leur domaine.


Le capteur du D7000, une référence, le corps du D3100, l’ajout d’un écran de qualité, mais surtout articulé et le tour est joué, on obtient le D5100, un reflex diablement prometteur.

Les perdants du marché de la photo en 2010
Les grands perdants de ce classement sont Kodak et Casio, sans
surprise, Fujifilm et Pentax, deux marques qui pourraient bien se
refaire une santé en 2011 avec quelques succès annoncés : le X100 chez
Fujifilm ou l’excellent K-5 chez Pentax. Il y a aussi deux
« non-gagnants » dans ce classement, deux marques qui se sont pourtant
lancées à l’assaut du marché du reflex sans miroir : Panasonic, qui
stagne à 7,6% de part de marché et Samsung qui ne gagne que 0,2%. De la
même façon, Olympus qui perd 0,1% bénéficie peu de sa nouvelle gamme
d’Olympus Pen, qui servira juste à prendre le relais de sa gamme de
reflex à l’abandon au lieu de venir gonfler les ventes globales de la
marque.

Malgré son offensive sur le segment des compacts à objectif interchangeable, concept inventé par Panasonic (avec Olympus), le Nippon ne gagne pas le moindre point de part de marché en 2010.

Et sur le marché des reflex ?
Si on réalise un focus sur le marché des reflex et des compacts à
objectif interchangeable, alors Canon règne avec 44,5% du gâteau,
laissant l’autre moitié à Nikon (29,8% d’une part) et à Sony (11,9%) qui
est le seul fabricant à offrir à la fois une gamme de reflex classiques
au goût du jour et une gamme de compacts hybrides.

Un marché qui ne connaît pas la crise
Le marché de la photo semble avoir été épargné par la crise économique mondiale. En effet, ce sont pas moins de 141 millions d’appareils qui se sont vendus en 2010 sur la planète, soit 10 millions de plus que l’année précédente ! Là aussi, le nouveau segment des compacts à objectifs interchangeables n’y est pas étranger, mais pas seulement. La montée en puissance des besoins d’équipement des consommateurs chinois, l’arrivée de la vidéo HD, sont autant de facteurs qui dopent le marché mondial.

Les parts de marché mondiales en volume des fabricants d’appareils photo selon l’étude IDC.

Advertisements

Ailleurs sur le web