Un smartphone Samsung à processeur 2 GHz dès 2012 ?

Un smartphone Samsung à processeur 2 GHz dès 2012 ?

Un processeur double coeur, cadencé à 2 GHz, destiné aux smartphones et
terminaux mobiles pourrait apparaitre sur le marché dès 2012 grâce à
Samsung selon un responsable de l’entreprise.

Publié le 19 avril 2011 - 11:58 par La rédaction

Samsung prépare un smartphone à processeur 2GHz double coeur

L’évolution des performances reste un point essentiel pour le développement des smartphones qui sont aujourd’hui sur le point de rattraper voire de remplacer les ordinateurs. Selon un haut responsable de chez Samsung, cité par l’édition en ligne du quotidien économique sud-coréen Maeil Business Newspaper, le fabricant de produits électroniques devrait proposer dès l’année prochaine un smartphone équipé d’un processeur double coeur cadencé à 2 GHz. « Nous prévoyons de lancer un smartphone équipé d’un processeur double coeur 2 GHz l’année prochaine.  […] Ce produit aura les capacités de traitement des données d’un PC ordinaire. » explique le haut dirigeant de Samsung. Enfin, selon le journal coréen, ce processeur devrait être commercialisé sous la nouvelle marque de Samsung, Exynos et pourrait être vendu séparément à d’autres fabricants.

Samsung Galaxy S II
Le Samsung Galaxy S II, prochain smartphone haut de gamme de la firme sud-coréenne, devrait recevoir un « simple » processeur double coeur 1 GHz.

Les contraintes d’un processeur double coeur 2 GHz pour smartphones

Après le smartphone à capteur photo 16 mégapixels chez HTC, on parle désormais de processeur 2 GHz chez Samsung.
Aujourd’hui, les smartphones les plus puissants fonctionnent déjà avec des processeurs dépassant 1 GHz. Qualcomm (Snapdragon), nVidia (Tegra) et Texas Instruments (OMAP) sont les principaux fournisseurs et proposeront dans les mois à venir des processeurs cadencés à 1,2, 1,5, voire à plus de 2 GHz selon les derniers commentaires, suivant des architectures à plusieurs coeurs, propres à chacun. Seules deux contraintes techniques qui resteraient à surpasser : le refroidissement passif de ce genre de puce (pour rappel, les ordinateurs de bureau utilisent des radiateurs et ventilateurs pour le refroidissement de leurs processeurs) qui devra être réellement efficace et la consommation d’énergie qui devra, quant à elle, être maitrisée et limitée.

Advertisements

Ailleurs sur le web