Seagate se paie Samsung pour 1,3 milliard de dollars

Nous l’évoquions hier, selon le Wall Street Journal, Samsung chercherait activement à
revendre sa division disques durs, en perte de vitesse, pour la somme de
1,5 milliard de dollars, voire moins. Concernant le premier
trimestre de l’année, la division disques durs a accusé une baisse de
bénéfices de 34% par rapport à l’an passé. Un recul qui serait dû
notamment à l’émergence du format SSD, ainsi qu’à une concurrence pour
le moins féroce sur le marché, avec la montée en puissance de Western Digital et Seagate. C’est d’ailleurs ce dernier qui confirme l’information en annonçant avoir déjà conclu un accord définitif avec Samsung, pour la coquette somme d’1,375 milliards de dollars. Seagate versera la moitié de cette somme à Samsung, le reste étant constitué sous forme d’actions.

Seagate GoFlex Slim

Seagate est également présent sur le secteur du disque dur nomade, notamment avec son GoFlex Slim, d’une épaisseur de 9 mm seulement.

Seagate se rapproche de Western Digital

En s’offrant la branche disques durs de Samsung, Seagate réalise bien sûr une excellente opération puisque cela permet au géant américain de revendiquer 40% de part de marché. Ce dernier réduit donc l’écart qui le sépare du leader en la matière, l’autre américain Western Digital, qui totalise de son côté 50% du marché après avoir acquis Hitachi il y a quelques semaines. Les 10% restant sont actuellement occupés par Toshiba, qui devrait très rapidement attirer la convoitise des deux Américains c’est certain.
Dans ce marché oligopolistique, si concentré, le consommateur pourrait bien ne pas y gagner au change.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here