Apple : l'iPhone espionne tous nos faits et gestes

Apple : l’iPhone espionne tous nos faits et gestes

Deux chercheurs ont découvert que l’iPhone et l’iPad 3G enregistrent, à intervalles réguliers, votre position et la stockent sans aucune protection. Dans quel but Apple conserve-t-elle ces données ?

Publié le 21 avril 2011 - 11:42 par La rédaction

Un mouchard dans nos iPhone et iPad 3G

Deux chercheurs en sécurité, Alasdair Allan et Pete Warden, ont pu découvrir que l’iPhone et l’iPad 3G agissaient comme des mouchards en enregistrant les coordonnées géographiques (latitude et longitude) et en les associant à une date et heure précise. Il est ainsi possible de suivre vos mouvements à la trace, et ce, en remontant jusqu’à un an en arrière. En effet, ces informations seraient collectées depuis le passage à l’iOS 4 et stockées à la fois sur l’iPhone et/ou l’iPad 3G, mais également sur les sauvegardes iTunes, le tout sans aucune protection. (à moins que vos sauvegardes ne soient protégées par mot de passe…) À ce sujet, Pete Warden explique : « Apple permet ainsi à n’importe qui (une épouse jalouse, un détective privé, …) pouvant accéder à l’iPhone d’un utilisateur ou son ordinateur d’obtenir des informations détaillées sur les lieux dans lesquels il s’est rendu« .

Retracer vos déplacements avec iPhoneTracker

Les deux chercheurs ont mis au point l’application iPhoneTracker permettant d’exploiter vos données de géolocalisation et de reconstituer l’historique de vos déplacements. Cela n’a pas été bien compliqué, il leur a suffit de mettre en forme la fichier créé par l’iPhone, baptisé consolidated.db, se présentant comme un tableau recensant la position géographique précise de l’utilisateur, ainsi que la date de capture de ces informations.

 

 De quoi vous montrer que l’on voyage beaucoup à la rédaction de Zone-Numérique…

 
Il reste désormais à savoir ce qu’Apple entend faire de ces données collectées. Un premier élément de réponse avec nos deux chercheurs : « Une supposition pourrait être de dire qu’ils (Apple) ont en tête des fonctions qui feraient appel à un historique de votre localisation, mais ce n’est qu’une pure spéculation. Le fait qu’il soit transféré d’un appareil à l’autre quand vous restaurez ou migrez est la preuve que cette collecte de données n’est pas accidentelle« . Affaire à suivre…

Advertisements

Ailleurs sur le web