Prise en main de Dxo FilmPack 3 et galerie de photos téléchargeables

Prise en main de Dxo FilmPack 3 et galerie de photos téléchargeables

Retour d’expérience sur DxO FilmPack 3, la nouvelle version de simulation de films argentiques de l’éditeur français. 

Publié le 27 juin 2011 - 11:53 par La rédaction

DxO FilmPack 3, c’est la nouvelle mouture du logiciel (ou plug-in DxO, c’est au choix) de
simulation de films argentiques qui permet de donner le
rendu d’une pellicule donnée à vos photos numériques en reproduisant son
contraste, sa chromie et son
grain, mais attention, le grain exact que celui de l’émulsion que vous choisissez parmi
60 films positifs, négatifs, couleur et noir & blanc (60 en version Elite et 30 en version Essential). Pour arriver à cela, DxO a profilé le rendu de 60 films (grain comme contraste et chromie)
développés spécialement pour eux par deux labos de renom : Picto à
Paris et Duggal à New York.

FilmPack 3 vous permet par exemple d’opter pour le Fuji Astia 100F, la Velvia 50 ISO, une Kodak
Ektachrome 100 ou Tri-X 400, etc…


Nouvelle interface et traitement par lot


Si Film Pack génération 3 offre plus de possibilités créatives, il est
également plus accessible d’utilisation à tout amateur en quête d’un
rendu particulier. Le logiciel / plug-in adopte une nouvelle interface
plus claire et permet la prévisualisation du rendu obtenu en temps réel ou via les vignettes du film fixe. D’ailleurs le
grain pourra être visible à tous les niveaux de zoom dans l’image. On
aime la vue partagée en deux, original/version modifiée, qui permet de
valider l’aspect de la photo une fois traitée en passant dessus avec sa souris et ce, encore, aussi aux différents niveaux de zoom dans l’image. DxO Film Pack 3 autorise
également le traitement par lot et l’enregistrement des réglages de
l’utilisateur qui peut aussi créer ses  propres films et les consigner
dans autant de préréglages ou traiter l’intégralité des photos d’un dossier.


Cliquez sur le visuel de l’interface de Dxo Filmpack 3 pour télécharger l’image haute résolution.

L’ergonomie est simple et bien pensée : le choix du mode de comparaison
avant/après est appréciable, tout comme le fait de pouvoir cacher les
réglages afin de laisser toute la place nécessaire à l’image. Un
navigateur permet de se déplacer aisément sur les zones de la photo,
utile lorsqu’on utilise le zoom à 100%.

Ergonomie efficace
En bas, le film fixe avec les vignettes d’aperçu du rendu estimé selon le choix de film pour la photo sélectionnée, en haut à gauche, les options de présentation et de visualisation ou de comparaison des résultats obtenus avec l’original et à droite, la barre des réglages si on souhaite parfaire le résultat. On peut cacher la barre de droite si on ne souhaite pas moduler les rendus proposés par DxO Filmpack et laisser plus de place à l’image.

Réglages additionnels
L’interface du plug-on est très simple et on peut cacher la barre des réglages pour laisser plus de place à la photo et le film fix qui affiche les vignettes des différents rendus des films. Si on veut aller plus loin, on peut agir sur de nouveaux réglages comme ici l’intensité de l’effet que l’on peut moduler si le rendu final était trop appuyé à notre goût… ou inversement, un réglage à essayer à titre expérimental et qui peut donner de bons résultats sur les extrêmes aussi.

TSL
Contraste, saturation, exposition, réglage de la teinte-saturation-exposition (HSL dans les logiciels anglosaxons) permet d’agir sur chaque couche de couleur de la photo (rouge, jaune, vert, cyan, bleu, magenta) pour un réglage tout en finesse de la colorimétrie de l’image. Pratique pour désaturer les rouges quand l’émulsion choisie donne un effet caricatural du film, ce qui peut arriver selon les photos que l’on confie et le type de film choisi.

Réduction du bruit et taille de grain
Autre nouveauté de cette version de DxO FilmPack : la possibilité d’enlever le bruit de l’image avant de lui ajouter le grain harmonieux du film choisi. Ainsi, grain et bruit ne se cumulent pas. Ensuite, on peut moduler le grain du film en appuyant sur son intensité ou au contraire en la réduisant selon l’effet voulu. On peut aussi agir sur la taille du grain (24×36, moyen format et grand format) ou encore changer de grain et croiser la chromie d’un film avec le grain d’un autre. Les possibilités sont multiples.

Vignetage créatif
FilmPack 3 permet aussi d’ajouter du vignetage créatif aux photos, technique très en vogue depuis quelques années qui vise à accompagner le regard sur le sujet ou à accentuer un effet dramatique. On pourra déterminer son intensité, sa forme (plus carrée ou plus arrondie), la subtilité de la transition, etc…

32/64 bits
Globalement, DxO FilmPack 3 est assez réactif malgré les efforts que doit faire votre processeur / carte graphique pour mettre à jour l’aperçu de la photo qui permet de se rendre compte en temps réel et sur toutes les positions du zoom de l’effet des réglages effectués. Notez que les versions plug-ins Aperture et Lightroom sont encore en 32 bits, une version 64 bits est prévue ultérieurement. Pour bénéficier de la performance 64 bits, il faut utiliser la version indépendante du logiciel pour l’instant.

Tratement par lot, préréglages
Si vous choisissez de modifier certains réglages, vous pouvez sauvegarder le préréglage pour l’appliquer ensuite à d’autres photos. La version 3 de DxO FilmPack propose la possibilité de traiter un lot entier de photos en une fois via la commande fichier/traitement par lot. Alors, vous pouvez traiter un dossier entier ou une sélection de photos en choisissant le taux de compression JPEG, le nom du fichier un un suffixe évocateur de la version « argentalisée » et l’emplacement de destination de ces fichiers ainsi créés.

5 logiciels en 1, tarification
Acheter DxO FilmPack donne droit à l’installation sur deux machines du logiciel stand-alone ainsi que des plug-ins pour :
– DxO Optics Pro V6.6
– Photoshop CS4 et CS5
– Lightroom 3
– Aperture 3 (ne fonctionne qu’en 32 bits pour
l’instant. Il faut donc lancer Aperture en 32 bits et non 64 bits pour
utiliser DxO Film Pack 3 dans Aperture, comme avec Lightroom)

L’application est vendue 79 euros en version « Essential » et 129 euros en version « Elite ». Voyez les différences entre les deux version dans cet article. Pour l’instant, les acquéreurs de DxO FilmPack 3 bénéficient d’une remise bienvenue de 30% ce qui met le logiciel à un prix plus abordable pour le grand public. Pour le travail en noir et blanc (la principale raison pour laquelle les photographes utilisent FilmPack), moins onéreux que Viveza Silver Efex Pro, DxO FilmPack 3 offre déjà d’intéressantes options de réglages fins comme le mélangeur de couche, la simulation de filtres colorés etc… la retouche locale en moins.
Les utilisateurs de DxO Optics Pro peuvent n’acheter que la version Essential, moins chère, et bénéficier de nombreuses fonctions réservées à la version Elite quand on l’utilise en plug-in depuis Dxo Optics Pro.


Morceaux choisis : galerie de rendus argentiques avec dxO FilmPack 3 :

Dans la galerie ci-dessous, vous pourrez télécharger la photo en pleine résolution avec compression JPEG 80% opérée à l’enregistrement des photos depuis FilmPack. Sous la photo, la vignette d’un même détail est un affichage à 50% de la photo (détail de 900 pixels réduit à 450 pixels de large) permettant de se donner une idée plus proche du résultat imprimé. La Kodak Tri-X 400 a une vignette additionnelle d’un détail à 100% afin que l’on puisse mieux visualiser la forme de son grain.

Agfa APX 25

Agfa APX 100

Agfa Sensia 100

Fuji Provia 400F


Fuji Superia Reala 100


Fuji Velvia 50


Ilford Delta 400


Ilford HP5 Plus


Kodak HIE IR


Kodak Ektachrome 100


Kodak Elite 100 traitement croisé


Kodak Portra 160 NC


Kodak T-Max 3200


Kodak Tri-X 400 (vue à 100%)


Rollei Retro 80s

Advertisements

Ailleurs sur le web