Déjà le début de la fin pour la 3D Aux Etats-Unis ?

Déjà le début de la fin pour la 3D Aux Etats-Unis ?

D’après l’agence américaine BTIG Research, les films proposés en 3D au cinéma attireraient de moins en moins de spectateurs…

Publié le 6 juin 2011 - 12:10 par La rédaction

La 3D n’a (déjà) plus la côte aux Etats-Unis

Malgré une campagne marketing massive de la part des principaux acteurs du marché, la 3D semble avoir bien du mal à convaincre son audience et peine à s’installer dans les salons des utilisateurs. Mais selon l’analyse de l’agence BTIG Research, ce constat serait à peu près identique en ce qui concerne la fréquentation des salles de cinéma projetant des films en 3D. En effet, selon BTIG Research, le prix aberrant des places pour aller voir un film 3D, la gêne occasionnée par les lunettes 3D (manque de luminosité, fatigue oculaire…) et la relative déception de l’effet 3D affiché par la très grande majorité des films projetés seraient les principales raisons d’un net déclin d’intérêt envers les films en 3D aux Etats-Unis, le spectateur préférant revenir à une projection traditionnelle en 2D. Pirates des Caraibes 4, malgré un budget de 400 millions de dollars (incluant le marketing 3D), a enregistré sur son premier week-end d’exploitation aux Etats-Unis le moins bon démarrage de la franchise, avec seulement 47% d’exploitation 3D…idem pour Kung Fu Panda 2, qui enregistre 48 millions de recettes lors de son premier week-end, soit 12 de moins que le premier opus. Les derniers films d’animation en date comme Rio, Hop ou Rango n’ont pas été de francs succès non plus.

Une 3D trop chère…et décevante

En effet, mis à part Avatar, Le Drôle de Noël de Scrooge et quelques autres exceptions, force est de constater que la 3D n’ajoute que peu d’intérêt à la majorité des films proposés en relief au cinéma. Certains s’avèrent même nettement plus agréables en 2D qu’en 3D, cette dernière semblant bien souvent avoir été rajoutée à la dernière minute pour de simples et obscures raisons marketing… comme avec le Choc des Titans pour ne citer que lui. Aux Etats-Unis, les sorties récentes de Pirates des Caraibes 4 et Kung-Fu Panda 2 confirment ce déclin d’intérêt pour la 3D de la part des spectateurs, préférant s’orienter vers une diffusion classique en 2D. Les précurseurs et blockbusters du genre 3D, comme Avatar, ont su bénéficier d’un effet de surprise en plus de proposer un rendu plutôt réussi, mais l’entêtement des distributeurs à vouloir forcément inclure de la 3D dans la majorité des longs métrages à gros budget a incontestablement eu des répercussions néfastes chez le grand public. Une véritable overdose de 3D, trop chère tout d’abord et surtout très décevante dans l’ensemble finalement…

Advertisements

Ailleurs sur le web