Test InFamous 2, le retour du super héros électrique exclusif à la Playstation 3

Test InFamous 2, le retour du super héros électrique exclusif à la Playstation 3

Après un premier opus électrique (forcément), la licence InFamous signe son retour sur Playstation 3.

Publié le 12 juin 2011 - 10:20 par La rédaction

InFamous, acte 2

Nouvelle licence élaborée par les studios Sucker Punch (à
qui l’on doit Sly Raccoon), InFamous nous place dans la peau de Cole McGrath,
un homme électrique qui met ses pouvoirs à profit pour faire le bien…ou le
mal. En effet, dans InFamous, c’est le joueur qui décide de la destinée de son
héros et les bonnes actions (sauvetage de civils, arrestation des ennemis…)
augmentent son karma positif tandis que les actes moins glorieux font grimper
sa jauge de karma négatif. Outre le look du héros, le karma influe sur
l’attitude des habitants de la ville ainsi que les pouvoirs à débloquer. Le
premier opus apportait ainsi une réelle fraîcheur sur la console de Sony, avec
cet aspect super héros électrique torturé, mais également une ville très vaste
et une grande liberté d’action.

Disponible depuis quelques jours à peine, InFamous 2 permet
de prolonger l’aventure, et les joueurs disposant d’une sauvegarde du premier
opus auront même droit à de précieux bonus en début de jeu. Un début de jeu qui
nous met immédiatement aux prises avec La Bête, une créature gigantesque qui
finit par priver Cole de ses pouvoirs. La ville d’Empire City étant décimée,
Cole se rend à New Marais pour faire le plein de pouvoirs, en attendant le
retour de La Bête. New Marais est donc le nouveau « terrain de jeu » de
cet InFamous 2, une ville relativement vaste encore une fois, en proie à une
milice sans pitié et de mystérieuses créatures.

Une question de karma
En véritable super héros, Cole peut toujours escalader la
majorité des bâtiments avec grâce et sauter de toit en toit procure un plaisir
assez indescriptible. La jauge d’électricité est toujours présente, et il
faudra penser à recharger les batteries de Cole en aspirant l’énergie
électrique contenue dans les voitures, les pylônes, les antennes… Cole peut
toujours glisser sur les câbles électriques, utiliser ses pouvoirs pour amortir
une chute, mais aussi soulever des objets pour les propulser sur ses ennemis.
De nouveaux pouvoirs viendront s’ajouter en cours de route, à condition
toutefois de réaliser les défis demandés (tuer un certain nombre d’ennemis
d’une certaine manière, effectuer tant de cascades…). Le jeu est plus fluide
et un plus nerveux que son prédécesseur, un bon point.

Un opus qui peaufine le concept, mais qui ne le transcende pas
On peut bien sûr se cantonner à suivre le fil principal du
scénario, mais la ville de New Marais regorge littéralement de missions bonus.
Civils à sauver, bombes à désamorcer, blessés à soigner, policiers à seconder…
de très nombreuses missions annexes sont proposées et permettront là encore de
pencher vers le côté bad boy ou bon samaritain, chaque action renforçant un
karma ou l’autre. La réalisation globale est des plus flatteuses même si un
léger aliasing persiste, ainsi que quelques bugs de collisions ça et là.
Nouveauté de taille pour les plus créatifs, le jeu permet également de créer
ses propres niveaux et de les partager en ligne. Un excellent titre une
nouvelle fois, qui peaufine encore un peu le concept du premier opus à défaut
de le révolutionner.

Verdict

InFamous 2 est un excellent défouloir pour qui apprécie le
concept du super héros électrique torturé, qui devra sans cesse choisir entre
le Bien et le Mal. Chaque action influe sur le karma du héros, et donc sur son
aspect physique, ses pouvoirs, mais aussi sa relation avec les habitants et la
police du coin. L’ensemble est très agréable à regarder et l’on prend plaisir à
se balader en ville, à grimper sur les immeubles et à grinder les câbles
électriques à la recherche de missions annexes à accomplir. Comptez une bonne
douzaine d’heures pour en voir le bout. Bien sûr, on ne saurait que trop vous
conseiller de terminer une première fois le jeu en bon samaritain, avant de le
recommencer en basculant du côté obscur, pour une expérience autrement plus
sauvage. Un excellent titre donc, même si on aurait apprécié un peu plus de
nouveautés.

Advertisements

Ailleurs sur le web