objectif 28-100mm f/2,8Leica Vario Elmarit 28-100mm F/2,8
Le principal atout de cet ultra compact est sans conteste son objectif qui offre, et c’est tellement rare en numérique, une position réellement grand angle de 28 mm quand la plupart des fabricants se contente d’un 38mm ou d’un 35mm. Il faut dire que dans sa recherche optique, Panasonic est assisté par Leica. Le Lumix FX30 peut donc arborer fièrement le nom de son objectif : « Leica DC Vario Elmarit f/2,8 ». Car en plus d’être très grand angle, cette optique se paie le luxe d’une ouverture généreuse de f/2,8. Sa construction est réalisée à partir de 7 éléments en 6 groupes et notons que 5 lentilles sont asphériques.

Double stabilisation du Panaosnic Lumix DMC-FX30
En plus d’un zoom à l’amplitude de focales très séduisante, le DMC-FX30 bénéficie du stabilisateur optique Mega O.I.S. qui équipe les Lumix depuis plusieurs générations. Pour renforcer l’efficacité de ce stabilisateur optique, Panasonic a équipé le FX30 d’un système qui dope la sensibilité ISO de l’appareil afin d’augmenter la vitesse d’obturation. Par contre, le système Panasonic, baptisé « Intelligent ISO Control » agit de manière intelligente dans la mesure où l’appareil détecte les mouvements du sujet pour ne pousser la sensibilité que dans les cas où cela est nécessaire. Et la démonstration fut fait lors de la présentation de l’appareil, ça marche.

Ecran 2,5″ et mode « angle plongeant »
L’écran du DMC-FX30, avec ses 2,5″ de diagonale » bénéficie d’une fonction spéciale, activable par un bouton qui le rend lisible par en dessous afin de permettre de cadrer par dessus la foule par exemple. Il affiche une résolution très décente de 207 000 pixels et offre une luminosité adaptée (+40%) en cas de fort ensoleillement.

Mode vidéo et Venus Engine III
Le mode vidéo du FX30 est séduisant car s’il permet, c’est classique, de filmer en qualité VGA (640×480 pixels) à 30 i/s, il offre la même cadence de prise de vue en format large : 848 x 480 pixels. Ce format aura un rendu certainement très spectaculaire sur une télé 16:9. Le processeur Venus Engine de troisième génération permet d’améliorer la réactivité de l’appareil dont le temps de latence au déclenchement est réduit à 0,005s seulement et le délai entre deux photos à 0,5s. D’ailleurs, le FX30 propose un mode rafale à 3 i/s, ce qui n’est pas mal du tout pour un compact, et jusqu’à ce que la carte mémoire soit pleine. D’ailleurs la carte mémoire utilisée peut-être soit une carte SD, soit la nouvelle SDHC. L’appareil dispose d’une mémoire interne de 27 Mo. Le processeur Venus Engin III de Panasonic, de par sa puissance, permettrait de mieux traiter le bruit qu’avant. Le bruit était la bête noire des appareils Panasonic depuis toujours. Dans le cas du processeur Venus Engine III, le traitement se ferait en deux étapes : le calcul élime tout d’abord de manière grossière le bruit le plus marqué puis un lissage plus sélectif s’attaque au bruit de chrominance. Espérons que le traitement anti bruit du FX30 sera moins destructeur que sur ses prédécesseurs.

Prix et disponibilité du Panaosnic FX30
Disponible en noir ou argent, le Lumix DMC-FX30 sera disponible dans le courant du mois de mars au tarif de 370 euros. A ce prix et vu ses caractéristiques techniques, il va s’attaquer de manière frontale au Canon Ixus 850 IS.

PARTAGER
Article précédentPanasonic Lumix DMC-FZ8
Article suivantCaméscope HD Canon HV20

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here