Perfect Layers 1.0 disponible

La version 1.0 de Perfect Layers est sortie et onOne software annonce un prix de vente de 99,95$ (soit environ 70 euros HT) jusqu’à la fin du mois de juin et 129,95$ à partir du 1er juillet 2011 (soit environ 90 euros HT). Ce plug-in (aussi disponible en version indépendante) est inclus à la suite Perfect Photo Suite 5.5. D’ailleurs, la mise à jour vers cette version pour les utilisateurs de la suite depuis la version 5 est gratuite, Perfect Layers sera donc cadeau. Notez que les prix de vente ont été revus à la baisse par rapport au moment de l’annonce.

Des calques depuis Aperture et Lightroom

Perfect Layers est une solution externe (plug-in ou versin « Stand-alone ») qui permet de créer et utiliser
des calques dans Lightroom ou Aperture sans devoir quitter l’application et
autorise la création et la modification de fichiers multicalques comme le
fait Photoshop. Attention, on ne parle pas de créer des calques sur des fichiers RAW avec masquage à la clé… les calques et le fichier PSD sont créés à proprement
parler dans le plug-in et non dans Lightroom ou Aperture.Il y aura donc une phase d’export de la photo avec développement du fichier RAW. On pourra
donc combiner plusieurs images en une seule pour un photomontage
ou la fusion de plusieurs expositions, mises au point… sans avoir à investir dans Photoshop. Mais on pourra aussi choisir le mode de fusion des calques. Les fichiers ainsi créés, dans un flux de
travail non destructif, s’ouvriront sans problème dans Photoshop CS5 et
Photoshop Elements 9, qui gère désormais aussi les calques.

Perfect Layers

Bon exemple de ce que l’on pourra faire dans
Perfect Layers sous Lightroom ou Aperture : un photomontage, empilement
de plusieurs photos d’une même scène prisse en rafale et masquage (ou
plutôt démasquage) pour faire apparaître les différentes positions du
surfer.

Avec ou sans Photoshop

Les photographes apprécieront le fait de pouvoir créer un document
multicalque dans Lightroom pour ensuite être en mesure de l’exploiter
dans Photoshop CS5, mais ce plug-in pourra aussi intéresser les
utilisateurs de Lightroom qui n’ont pas Photoshop, leur permettant
d’accéder aux possibilités créatives infinies offertes par les calques
comme fusionner deux photos d’une même scène prises en bracketting pour
équilibrer l’exposition, créer un album depuis Lightroom, remplacer le
ciel dans un paysage, ajouter un détail, etc…. La solution alternative, pour les photographes qui ne possèdent pas Photoshop, est d’investir un montant moins élevé dans Photoshop Elements 9 qui offre l’accès aux calques et à de nombreuses technologies apparues dans Photoshop CS5 comme le contenu pris en compte par exemple. Ne vous y trompez pas : sous ses apparences de logiciel photo grand public, qu’il est, Photoshop Elements 9 est un soft extrêmement puissant. Il est vendu 99 euros TTC seulement.


On peut combiner une photo exposée pour le ciel
et une autre pour les rochers et la mer sous Perfect Layers en masquant
l’endroit que l’on veut révéler de l’autre calque comme on le fait généralement avec Photoshop. On peut aussi le faire avec deux
copies d’une même photo développées différemment, un même RAW, avec une exposition plus ou moins poussée pour un résultat bien plus convaincant que ce que ne pourra le faire le meilleur logiciel HDR.

En savoir plus sur Perfect Layers sur le site en Anglais de onOne software.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here