CheckMyMetro cède face à la RATP

CheckMyMetro permet, ou plutôt permettait, de consulter directement depuis son iPhone ou son iPod touch la carte du Métro parisien et de connaître les horaires de passage des rames. Mais cela n’a visiblement pas plu à la RATP qui a demandé à Benjamin Suchar, 24 ans et développeur de CheckMyMetro, de retirer son application de l’AppStore.

« La RATP est l’auteur de la carte du Métro de Paris. Les lois françaises et internationales protègent donc cette carte. De plus, la RATP est propriétaire de la marque. Cette application constitue (également) une infraction à nos droits en tant que producteur des bases de données« .

La RATP à l’encontre du principe d’OpenData

À l’heure où la mode est au partage des données considérées comme étant d’utilité publique, ce qui est naturellement le cas des horaires du métro parisien, la démarche de la RATP est pour le moins surprenante. Une information que Benjamin Suchar, le développeur de l’application interdite, ne manque pas de mettre en lumière : « On peut s’interroger sur ce choix de conserver le monopole de l’accès aux données pour un service d’utilité publique. Surtout, cette démarche va à l’opposé de l’ouverture des données de transport qui a eu lieu en France à Rennes ou à Bordeaux ou aux Etats-Unis et qui est désormais encouragée par la directive européenne INSPIRE« .

CheckMyMetro ne disparaîtra pas de l’AppStore

Les deux parties semblent avoir trouvé un terrain d’entente puisque la carte RATP du Métro parisien et les horaires vont être supprimés de l’AppStore. En revanche, l’application restera présente et l’on ignore pour le moment quelles solutions entend proposer Benjamin Suchar, son développeur. Benjamin Suchar se réjouit « du fait que la RATP accepte notre proposition d’enlever la carte du métro et l’accès aux horaires et itinéraires du métro en échange du maintien de l’application CheckMyMetro sur l’Appstore« . Dans le même temps, il rappelle que « CheckMyMetro a déjà prouvé son utilité. De nombreux retards, pickpockets, pannes ou bagarres ont été « checkés » par les utilisateurs sur l’application« .

PARTAGER
Article précédentLe Leica M9-P en vidéo
Article suivantRetour en images et en vidéo sur le Nokia N9

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here