Pen E-P3, Pen E-PL3 et Pen E-PM1 : le trio de compacts à objectif interchangeable Olympus 2011

Pen E-P3, Pen E-PL3 et Pen E-PM1 : le trio de compacts à objectif interchangeable Olympus 2011

Olympus vient de renouveler sa gamme de compacts numériques à objectif interchangeable avec l’annonce des Pen E-P3, Pen E-PL3 et Pen E-PM1. Il y en a pour tout le monde. Olympus annonce également deux nouvelles focales fixes lumineuses et un flash externe.

Publié le 30 juin 2011 - 15:02 par La rédaction

Pen E-P3, Pen EPL3 et Pen E-PM1 : le trio M4:3 Olympus pour 2011/2012
Les trois nouveaux Pen d’Olympus partagent tous les trois le même moteur d’image, à savoir un capteur LiveMOS 12,3 mégapixels 4:3 qui aurait été revu, un processeur puissant, le TruePic VI, bicoeur, un module autofocus FAST à 35 collimateurs annoncé comme extrêmement rapide et l’enregistrement vidéo en Full HD cette fois (1080/60i). C’est donc sur tout le reste (encombrement, ergonomie, finition) que les trois Pen 2011 se distinguent les uns des autres pour offrir une réponse plus adaptée à chaque public vers lesquels ils se tournent :

– Pen E-P3 : c’est le Pen « expert ». Il offre une ergonomie travaillée avec un duo de molettes, trois boutons programmables et un bel écran OLED de 3″ / 460 000 points à technologie tactile. Ce sera le premier à voir le jour dès la fin de l’été au prix de 849 euros en boîtier nu.
En savoir plus sur le Pen E-P3.

– Pen E-PL3 : c’est le Pen « amateur ». Sur un format plus compact que le Pen E_P3, le Pen E-PL3 offre une ergonomie simplifiée et avantage l’utilisation des modes automatiques même s’il conserve la molette de réglage située sur l’arrière de l’appareil. Il reprend la dalle OLED de 460 000 pixels du Pen E-P3 mais perd l’interface tactile. Par contre, l’écran gagne en liberté de mouvement et est inclinable sur un axe. Son boîtier offre une finition en aluminium brossé. Il sera disponible en toute fin d’été 2011.
En savoir plus sur le Pen E-PL3.

– Pen E-PM1 : c’est le Pen « MINI ». Il gagne encore en compacité et son interface est épurée à l’extrême comme en témoigne sa façade arrière chiche en boutons. Nu, il ne pèse que 216 grammes. Il va croiser le fer avec le Sony NEX-C3 et Panasonic GF3 sur le marché des COI supercompacts. Il sera commercialisé cet automne.
En savoir plus sur le Pen E-PM1.

Les trois Pen offrent l’agrément de la stabilisation d’image intégrée au boîtier par translation du capteur, ce qui représente l’avantage de profiter d’une image stabilisée avec tous les objectifs compatibles. C’est un atout certain. On aurait aussi aimé que l’interface tactile du Pen E-P3 soit généralisée aux Pen E-PL3 et Pen E-PM1, des appareils plus grand public. Mis à part le bémol du flash, cette nouvelle gamme Olympus Pen semble bien positionnée et si l’autofocus tient ses promesses et que le nouveau couple capteur revu / processeur bicoeur TruePic VI assure la qualité d’image que viennent chercher les amateurs qui délaissent leur compact ou leur reflex pour s’orienter sur le segment du COI, le succès sera vraisemblablement au rendez-vous.

Pour accompagner l’annonce de ces trois appareils, Olympus officialise également deux nouvelles optiques à focale fixes et un flash externe, le FL-300R :


M.Zuiko Digital ED 12mm f/2 soit un équivalent 24mm une fois monté sur un Pen. Il offre la motorisation AF SMC, rapide et silencieuse pour ne pas polluer la bande-son des vidéos.


M.Zuiko Digital 45mm f/1.8, un équivalent 90mm sur un Micro 4:3, une focale à portrait prometteuse… avec aussi une motorisation SMC.


Le flash externe FL-300R doté d’un nombre guide de 20 et d’un champ d’illumination de 75° soit un équivalent 28mm.

Enfin, l’objectif du kit, le 14-42mm est revu avec une motorisation SMC et devient le M.Zuiko Digital 14-42 1:3.5-5.6 II R.

Advertisements

Ailleurs sur le web