« Ce jour est venu »

Steve Jobs, qui a multiplié les arrêts maladie ces derniers mois, a donc décidé de quitter définitivement son poste de PDG d’Apple en faisant parvenir une démission officielle au conseil d’administration. « J’ai toujours dit que je serai le premier à vous prévenir lorsque je ne me sentirais plus en mesure de remplir mes fonctions de PDG d’Apple. Malheureusement, ce jour est venu.« C’est ainsi que débute la lettre du PDG carismatique et conférencier hors-paire Apple, une lettre qui peut d’ailleurs être consultée librement sur le site du groupe. Steve Jobs reste toutefois président du conseil d’administration d’Apple. C’est Tim Cook, qui avait déjà assuré l’intérim par le passé, qui prend donc la tête d’Apple.


Preuve parmi tant d’autres de sa popularité, Steve Jobs avait eu droit récemment à sa propre bande-dessinée

-6% pour l’action Apple

Conséquence inévitable de la démission de Steve Jobs (Intuitu Personae…), l’action d’Apple a chuté de 6% quelques heures seulement après cette annonce. Toutefois, même si de nombreux fanatiques de la firme voient en Steve Jobs LE patron emblématique et irremplaçable, il faut préciser que Tim Cook n’est pas un nouveau venu puisqu’il fait partie d’Apple depuis 13 ans, et que c’est lui qui a dirigé Apple durant l’absence de Steve Jobs, avec la réussite que l’on connait. Pour Steve Jobs, « les jours les plus brillants et les plus innovants d’Apple sont encore à venir. J’ai hâte de contribuer à tout cela avec un nouveau rôle« . Nul doute donc que malgré son retrait du poste de PDG, Steve Jobs restera encore un pilier très actif chez Apple et on pourrait d’ailleurs le retrouver très prochainement avec l’annonce de l’iPhone 5.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here