Test BodyCount, un FPS "back to basics" sur Playstation 3

Test BodyCount, un FPS « back to basics » sur Playstation 3

Malgré sa jaquette qui rappelle fortement le sensationnel
Black d’EA, BodyCount est assez loin d’égaler le jeu de Criterion.

Publié le 19 septembre 2011 - 10:01 par La rédaction

La fin d’année est généralement propice aux sorties de hits
en tout genre sur consoles et PC, le genre FPS étant bien souvent
sur-représenté (Call of Duty, Medal of Honor, Battlefield…). Quelques semaines
avant l’entrée en scène des ténors, Codemasters propose ce BodyCount, que
certains avaient rapidement qualifié de « frère spirituel » de Black,
un excellent FPS réalisé par Criterion pour EA, et paru sur Playstation 2 et
Xbox il y a quelques années.
BodyCount nous place donc dans la peau d’un mercenaire
surarmé qui va devoir affronter seul une armée de vils ennemis également armés
jusqu’aux dents. Du classique en somme !

BodyCount se veut un FPS relativement primaire dans son
concept, loin de la mise en scène soignée d’un Call of Duty par exemple. On
avance, on tire, point. On notera également une tendance au scoring, puisque le jeu
récompense les meilleures actions réalisées par le joueur (headshot, tuerie
multiple…). L’arsenal est assez classique, mais on apprécie quand même les
petites capacités spéciales comme les frappes aériennes par exemple.

A l’instar de Black ou d’un Bad Company, BodyCount propose
des environnements destructibles, mais on reste toutefois assez loin de la
gestion des dégâts proposés par les titres de EA. L’IA ennemie est de son côté
assez basique dans l’ensemble, et BodyCount propose finalement un expérience de
jeu relativement primitive, pas forcément dénuée de plaisir, mais de stratégie
ou de subtilité ça c’est certain. Le multijoueurs fait lui aussi dans le
classique, avec la possibilité de jouer à 12 sur 4 maps. Techniquement, l’ensemble baigne un peu dans l’aliasing et
le flou, mais le level design et quelques effets plutôt réussis parviennent à
rendre l’ensemble appréciable. L’action est omniprésente, le jeu se veut
dynamique au possible et certains passages valent le coup d’oeil. Pas de quoi
crier au génie bien sûr, mais les fanatiques de FPS y prendront sans doute un
petit plaisir malgré tout.

Verdict

BodyCount n’est pas le digne descendant de Black, loin de
là. Il est également à mille lieues des ténors du genre que son Call of Duty ou
BattleField. Mais le jeu de Codemasters ne joue pas vraiment dans la même cour
et propose un FPS très simple et plutôt efficace dans l’ensemble, même si de
nombreux défauts sont à signaler. Pas forcément inspiré ni très original, il s’adresse
avant tout aux fanatiques absolus du genre, qui lui pardonneront ses nombreuses
tares. Les autres attendront sagement l’armada qui arrive dans quelques mois. On conclura tout de même en félicitant Codemasters de proposer ce BodyCount à moins de 50 euros, et non pas à 70 euros.

Advertisements

Ailleurs sur le web