Licences 4G : Free, SFR, Bouygues et Orange obtiennent les premières fréquences 4G

Licences 4G : Free, SFR, Bouygues et Orange obtiennent les premières fréquences 4G

L’Arcep a attribué jeudi les premières licences 4G à très haut débit aux opérateurs Free, SFR, Bouygues et Orange pour un montant total de 936 millions d’euros.

Publié le 23 septembre 2011 - 8:42 par La rédaction

Les premières licences 4G très haut débit attribuées

L’Autorité de Régulation des Communications et des Postes (Arcep) a rendu publique jeudi la liste des opérateurs ayant remporté les premières fréquences 4G. Tous les candidats, à savoir Free, SFR, Bouygues et Orange ont obtenu un lot de fréquences. Cette première vague d’attribution concerne la bande 2.6 GHz, permettant ainsi un débit maximum de 60 Mbit/s.

Free mobile et Orange en tête

Free mobile et Orange arrivent en tête des attributions. Tous deux remportent une quantité de fréquences de 20 MHz duplex pour un montant respectif de 271 000 000 et 287 118 501 euros. Free, dont les rumeurs de tarif mobile vont bon train, devra s’acquitter des 271 millions d’euros en une seule fois, sa demande de délai de paiement ayant été refusée par le Conseil d’État.
Bouygues obtient quant à lui une quantité de fréquences de 15 MHz duplex pour un total de 228 011 012 euros. Ces trois opérateurs ont par ailleurs accepté d’accueillir des opérateurs virtuels (MVNO) sur leurs réseaux.
De son côté, SFR a refusé cette part du contrat et obtient une quantité de fréquences de 15 MHz duplex pour un montant de 150 000 000 d’euros.

936 millions d’euros pour l’État… et plus encore en 2012

Au total, les fréquences 4G attribuées par l’Arcep vont rapporter pas moins de 936 millions d’euros à l’État. Une satisfaction donc, puisque l’autorité avait fixé un prix de réserve d’un montant de 700 millions d’euros.
Et ce n’est pas terminé : l’attribution des fréquences sur la bande 800 MHz, disponibles depuis l’arrêt de la télévision hertzienne analogique, devrait rapporter au minimum 1.8 milliard d’euros. Les opérateurs ont jusqu’au 15 décembre 2011 pour déposer leurs appels d’offres. On imagine aisément que la bataille sera une nouvelle fois féroce.

Advertisements

Ailleurs sur le web