Les utilisateurs BlackBerry auront connu le plus long blackout de l’histoire de la firme canadienne. Trois jours sans internet, mails et messagerie instantanée.
La panne, qui s’était dans un premier temps limitée à la zone Europe-Asie-Afrique, s’est ensuite prolongée en Amérique latin mercredi matin et en Amérique du Nord dans l’après-midi.

Ce matin, les services Blackberry sont peu à peu revenus à la normale, même si les délais de réception sont parfois plus longs que d’ordinaire. Un porte-parole a indiqué que tous les messages seront transmis aux utilisateurs.
RIM, le fabriquant des BlackBerry, a maintenu hier soir lors d’une conférence de presse que la défaillance provenait d’un commutateur, permettant la centralisation des données puis leur distribution sur les terminaux mobiles. La firme a donc exclu l’attaque de pirates, dont les rumeurs sur la Toile se faisaient de plus en plus insistantes.

Reste à savoir comment RIM va réagir aux conséquences de ces dysfonctionnements sur son réseau, alors que la firme est au plus bas après des résultats en berne cette années (flop de sa tablette Playbook, baisse de forme sur le marché des OS mobiles…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here