Ça bouge en ce moment chez Nokia ! La firme finlandaise, désireuse de stopper l’hémorragie sur le marché des smartphones, s’est alliée à Microsoft pour être plus compétitive. Les premiers smartphones Windows Phone de Nokia, les Lumia 800 et Lumia 710, ont été présentés la semaine dernière. Un autre smartphone, le Lumia 900, serait dans les cartons.

Mais Nokia ne souhaite pas en rester là. La firme vient d’annoncer un partenariat avec ST-Ericsson, qui fournira les futures puces pour smartphones de la gamme Lumia. ST-Ericsson est une coentreprise, détenue à parité par STMicroelectronics (une entreprise franco-italienne) et Ericsson. Les processeurs, basés sur la plate-forme NovaThor, seraient en priorité destinée à un marché d’entrée de gamme et milieu de gamme grâce à des coûts réduits.

Cet accord signifie que Qualcomm ne sera plus l’unique fournisseur de processeurs pour smartphones Windows Phone (comme c’est le cas pour les Lumia 800 et 710, qui sont équipés de puces Snapdragon de Qualcomm cadencées à 1.4 GHz), mais aussi que ce seront les premiers processeurs double coeur associés à Windows Phone, ce qui parait étonnant étant donné les déclarations des développeurs de Windows Phone dans le passé (selon eux leur OS mobile n’a pas besoin de puce bi coeur pour fonctionner correctement).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here