Kodak cède son activité capteurs

Kodak cède son activité capteurs

Kodak vient de vendre sa branche ISS (Image Sensor Solution) qui conçoit et fabrique les capteurs numériques à Platinium Equity, entreprise spécialisée dans la fusion et l’acquisition de sociétés.

Publié le 9 novembre 2011 - 9:36 par La rédaction

Kodak ne fabriquera plus de capteurs

Dans une position financière délicate, afin d’éviter la faillite pure et simple à douze mois, le pionnier de la photographie, Kodak, vient de céder son activité liée à la fabrication de capteurs d’images CCD à Platinium Equity, pour une somme non divulguée. La vente inclut le site de Rochester qui abritait la fabrication des capteurs et un centre de recherche. C’est une vente qui fera date puisque Kodak était un des acteurs majeurs de l’industrie et fabriquait des capteurs certes pour la photographie (cf le capteur du Leica M9, le moyen format du Pentax 645D…) mais aussi pour l’imagerie médicale, le séquençage ADN ou encore des caméras de surveillance et des dispositifs optiques de contrôle qualité de production. Kodak continuera à accéder à la technologie des capteurs d’images pour les utiliser dans ses propres produits.

Des finances dans le rouge

Kodak fait tout pour rester à flot malgré des finances au plus bas, après avoir raté le virage du numérique. Cette opération a pour but hélas très simple de récupérer un peu de trésorerie afin de survivre un an de plus et, selon le management Kodak, de financer la transformation de la société pour devenir une « entreprise numérique rentable ». Depuis 2008, Kodak, ancien mastodonte de la photo grand public, enregistre des pertes nettes. La marque accuse un résultat négatif de 222 millions de dollars au troisième trimestre 2011 et son chiffre d’affaires ne cesse de reculer au fil des ans et Kodak prévoit une perte d’exploitation pour l’année en cours de 400 à 600 millions de dollars rapporte le site lesaffaires.com. Mais la marque possède un atout de valeur : des milliers de brevets en imagerie numérique. Kodak tente désormais de les vendre puisque ces brevets représenteraient en tout 2 milliards de dollars. Une somme qui pourrait sauver l’entreprise sur la mauvaise pente.

Brevets vendus, activité de fabrication de capteurs cédée, que va-t-il rester de Kodak ?

Publicité

Ailleurs sur le web