L'abandon de Flash Player pour les mobiles au bénéfice de HTML5 est confirmé

L’abandon de Flash Player pour les mobiles au bénéfice de HTML5 est confirmé

Adobe vient de confirmer l’arrêt du développement du lecteur Flash pour terminaux mobiles et une redéfinition de sa stratégie.

Publié le 10 novembre 2011 - 9:20 par La rédaction


Mise à jour le 10 novembre :

Adobe a confirmé hier soir dans un communiqué l’arrêt d’Adobe Flash Player pour terminaux mobiles pour se recentrer sur le développement en HTML 5. « Le HTML 5 est maintenant universellement supporté sur les principaux
terminaux mobiles et dans certains cas, exclusivement. Cela fait du HTML 5
la meilleure solution pour créer et déployer du contenu dans le
navigateur sur toutes les plateformes mobiles […]

Nous ne développerons plus de nouvelles versions de Flash Player
compatibles avec les nouvelles configurations de mobiles (puces,
navigateurs, versions des différents OS) après la publication
de Flash Player 11.1 pour Android et le BlackBerry PlayBook. Nous
continuerons bien sûr à publier des mises à jour de sécurité pour les configurations existantes. »

Adobe n’abandonne pas pour autant son lecteur pour les ordinateurs et a indiqué dans ce communiqué qu’une version 12 est en cours de développement, pour, à terme, gérer au mieux la 3D sur les jeux vidéos et la HD.

Adobe a par la même occasion confirmé le licenciement de 750 employés en Europe et aux États unis, ce qui représente un peu plus de 7 % de ses effectifs.

Article initialement publié le 9 novembre :

Et si la dernière victoire de Steve Jobs était posthume ? Adode va arrêter de développer son lecteur Flash. L’ex-PDG d’Apple, qui n’a jamais voulu du lecteur Flash dans ses terminaux mobiles (iPhone, iPad), le jugeant « dépassé » et « trop gourmand », aurait sans doute savouré cette décision.

L’arrêt, non encore officiellement annoncé, avait été relayé par ZDNet un peu avant. Le communiqué est sans appel : « Concernant Flash, nos futurs travaux sur appareils mobiles seront
consacrés à permettre aux développeurs Flash de proposer des
applications natives avec Adobe AIR sur les principaux Stores d’applications.
Nous n’adapterons plus le lecteur Flash pour appareils mobiles pour de
nouveaux navigateurs, une nouvelle version d’OS ou de nouveaux appareils. »
Adobe va ainsi se recentrer sur le développement en HTML 5, en forte croissance ces derniers mois.

Rappelons que Flash équipe de nombreux smartphones et tablettes Android, ainsi que la Playbook de RIM.

L’annonce officielle devrait être suivie par la suppression d’environ 7 % des effectifs d’Adobe (soit 750 emplois), principalement en Europe et aux États-Unis.

Advertisements

Ailleurs sur le web