Les netbooks seraient-il en voie de disparition ? Sans aller jusque-là, les résultats de l’enquête menée par ABI Research montrent en tout cas que le marché des netbooks est en perte de vitesse. Pour la première fois, il s’est vendu plus de tablettes que de petits ordinateurs portables dont la taille d’écran et les spécifications techniques sont très proches.

Lors du deuxième trimestre 2011 (d’avril à juin), seuls 7,3 millions de netbooks ont trouvé preneurs, contre 13,6 millions de tablettes (dont 68 % d’iPad 1 et 2). D’après les estimations, il ne se vendrait que 32 millions de netbooks dans le monde en 2011, contre 58 millions l’an dernier. Du côté des tablettes, la tendance est inverse puisque certains experts voient les ventes de tablettes décoller en 2011, pour s’établir à plus de 60 millions d’unités (contre 20 millions en 2010).

ABI Research estime que les tablettes, vendues en moyenne deux fois plus cher (aux alentours de 600 dollars), s’écouleront davantage dans les pays développés d’Europe, d’Amérique et d’Asie, alors que les netbooks continueront à se vendre dans les pays émergents. Leur fin n’est donc pas encore au programme. À moins que la prochaine arrivée de l’Asus Eee Pad Transformer Prime, seconde tablette convertible en netbook de la marque, finisse par réduire le marché à une niche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here