Le marché des ordinateurs va mal en Europe de l’Ouest. D’après les résultats de l’institut Gartner, les ventes ont dégringolé de 11.4 % entre juillet et septembre 2011 par rapport à l’an dernier, pour s’établir à 14.8 millions d’unités. Une fois n’est pas coutume, la période de pré-rentrée scolaire n’a pas eu l’effet escompté sur les ventes et confirme au contraire la tendance amorcée depuis le début de l’année.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les ordinateurs portables sont majoritairement responsables de ces chiffres en chute libre. Il est vrai que le déclin des netbooks (en faveur des tablettes), dont les ventes étaient au plus fort il y a encore deux ans, n’arrange guère la situation (-40 % au troisième trimestre 2011 par rapport à 2010). Les ventes d’ordinateurs portables ont reculé au total de 12.6 %.

HP, malgré les tergiversations sur le sort de sa division PC, reste leader avec toutefois un recul de 7.5 %. Seuls Asus et Apple tirent leurs épingles du jeu, avec des ventes en hausse sur cette période, respectivement 20.3 % et 19.6 % d’unités supplémentaires vendues.

En France, le marché des ordinateurs limite la casse avec seulement une baisse de 2.1 % (pour un total de 2.7 millions d’unités) grâce à une hausse de 10 % des ventes dans le secteur privé, à la faveur du renouvellement des machines vers Windows 7.

Il ne reste plus aux constructeurs qu’à espérer une embellie avec les fêtes de Noël pour ne pas finir l’année en berne.


Les ventes d’ordinateurs ont dégringolé en Europe de l’Ouest
Source : Gartner


Le marché français limite la casse avec seulement 2.1 % de recul par rapport à 2010.
Source : Gartner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here