Juste deux ans après la sortie de la version 6, qui a marqué l’industrie du traitement de fichiers RAW par un algorithme de réduction de bruit ultra efficace, DxO Optics pro passe aujourd’hui en version 7 avec de nombreuses améliorations, quelques nouveaux outils et des évolutions, mais pas de véritable révolution.

Optics pro V7 jusqu’à 4 fois plus rapide que la V6

On a souvent reproché à Dxo Optics pro d’être lent, très lent, pour le traitement des photos. Il faut dire que les corrections apportées par le logiciel aux photos RAW sont puissantes, mais quand même… DxO, conscient de ce handicap, a travaillé le code de l’application, en grande partie réécrite (50% du code a été revu et optimisé pour les machines récentes) pour arriver à une vitesse de traitement annoncée 4 fois plus rapide que sur la V6. Les algorithmes les plus lourds ont été traités en Open CL soulageant ainsi le processeur des calculs, calculs confiés à la carte graphique sous Windows. Il est vrai que notre prise en main de la version Bêta nous a largement convaincus pour ce qui est du temps que met le logiciel à finaliser le traitement des fichiers RAW. C’est le jour et la nuit par rapport à la V6.
DxO Optics pro V7 serait également plus stable grâce à une meilleure gestion des ressources système.

Nouveaux outils et optimisation

Si la V7 de DxO n’apporte pas vraiment de nouveauté sur le pan « gestion de photothèque », qui reste à l’état d’ersatz (mais DxO fonctionne en plug-in pour Lightroom), c’est dans les outils d’optimisation des photos qu’elle apporte le plus de nouveautés. La force de DxO réside clairement dans les outils manuels et les algorithmes automatiques de correction des défauts optiques et d’optimisation des images. Ainsi, certains outils ont été repensés, d’autres font leur apparition.

Outil netteté optimisée

On le sait : les objectifs sont moins bons sur les bords qu’au centre de l’image et le piqué se ramollit au fur et à mesure que l’on s’éloigne du centre de l’image. DxO Optics pro V7 propose de rehausser la netteté des photos de façon adaptative, c’est à dire de manière non linéaire, pour rétablir une impression de netteté homogène sur tout le champ avec l’outil netteté de l’optique qui suit le profil cartographié lors de l’étude des objectifs par les ingénieurs en image maison. Si cet outil fonctionne de manière automatique, DxO Optics pro V7 permet aussi d’appliquer cette accentuation non linéaire à vos photos issues d’appareils non supportés par le logiciel avec une nouvelle commande qui fait son apparition dans le module « Masque de netteté » : la commande « bords ».

Préservation du bokeh

Ah, le bokeh ! Ce flou d’arrière-plan si cher aux photographes et désormais à la portée des utilisateurs de compacts hybrides à capteurs de reflex… Et bien, en appliquant un peu d’accentuation sur une photo à la profondeur de champ limitée, on abime le fond flou puisque la netteté s’applique aussi au velouté d’arrière-plan qui devient alors trop texturé et granuleux. Les outils souvent abscons de gestion de la netteté avec masquage sont assez difficiles à maitriser pour un résultat probant. DxO dans sa version 7 apporte une solution : la préservation du flou d’arrière-plan, détecté par l’algorithme et qui applique une netteté discriminante pour accentuer les micro-contrastes et bordures du sujet net sans toucher le flou d’arrière-plan. L’effet est très subtile.

Outil préservation des zones saturées

Cet outil permet la récupération de matière dans les zones habituellement sursaturées (typiquement une fleur d’un rouge flamboyant comme sur l’exemple d’illustration fourni par DxO).

Ergonomie en progrès

L’ergonomie de DxO Optics Pro V7 est revue par rapport à la V6 et les utilisateurs réticents au concept maison de « projets » seront ravis d’apprendre que l’on peut désormais s’en affranchir et naviguer dans ses dossiers pour traiter ses photos à la volée. On pourra par exemple créer ou renommer des dossiers et sur les fichiers images, les déplacer, les renommer, ou même les copier. Naturellement, le flux de travail par projet demeure d’actualité, mais DxO Optics Pro V7 donne le choix.
On note de nombreuses autres améliorations qui faciliteront l’utilisation du logiciel comme :
– l’affichage de la grille des tiers pour le recadrage,
– la possibilité de réinitialiser un réglage en double-cliquant sur le curseur,
– la possibilité de régler un curseur avec la molette de sa souris,
– le zoom indexé sur l’endroit où se trouve le pointeur de la souris,
– un mode plein écran plus accessible,
– l’accès rapide aux fichiers récemment ouverts

Nouveaux appareils et nouveaux modules : on met le turbo

Les modules de correction (couples objectif / appareil profilés pour générer les corrections automatiques) sont en progression avec 2500 modules fin 2010. DxO en propose aujourd’hui 5000 et l’objectif pour l’an prochain est de doubler ce nombre avec 5000 couples appareil-objectif profilés fin 2012.
DxO Optics Pro V7 apporte également le support de fichiers RAW de nouveaux appareils :
Fujifilm X100
Nikon Coolpix P7100
– Sony SLT-A77, NEX-C3 et NEX-5N

Prix et disponibilité de DxO Optics Pro V7

Les versions Elite et Pro de DxO Optics Pro V7 seront disponibles à partir du 30 novembre prochain à la fois sur le site DxO et chez les revendeurs, en version Windows comme Mac, Lion y compris. Comme c’est désormais une tradition, le logiciel est en promotion pour son lancement et ce, jusqu’au 24 décembre 2011 :
– DxO Optics Pro V7 : 99 euros au lieu de 149 euros.
– DxO Optocs Elite V7 : 199 au lieu de 199 euros.
La mise à jour de la V6 vers la V7 est gratuite pour les clients ayant fait l’acquisition de la V6 après le 01/09/2011. Pour les autres, il recevront une offre personnalisée en fonction de leur profil. En effet, vu que la V7 est une grosse V6 réécrite et optimisée, on imagine mal un utilisateur de V6 dépenser la même somme qu’un utilisateur d’une version plus ancienne pour mettre son DxO Optics Pro à jour.

La semaine dernière, DxO a mis à disposition une évolution de sa solution de simulation de films argentiques : FilmPack 3.1.

DxO Optics pro V7
Un boitage revu pour la version 7 de DxO Optics Pro étudié pour évoquer la simplicité et la puissance du logiciel.

DxO Optics pro V7
Ici, le premier plan voit sa netteté accentuée, mais le flou d’arrière-plan reste intact.

DxO Optics pro V7
L’outil de protection des couleurs très saturées de DxO Optics pro V7.

DxO Optics pro V7
Avec la palette d’outils sur la droite dans l’onglet de personnalisation des réglages.

DxO Optics pro V7
L’interface de DxO Optics pro V7 : dans la continuité de la V6, l’onglet « visualiser » en moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here