Sony, Toshiba et Hitachi s'allient pour dominer le marché des écrans LCD de petite taille

Sony, Toshiba et Hitachi s’allient pour dominer le marché des écrans LCD de petite taille

Sony, Toshiba et Hitachi viennent d’annoncer leur alliance au sein du Japan Display pour devenir le premier constructeur d’écrans LCD de taille réduite, à destination des smartphones et tablettes.

Publié le 16 novembre 2011 - 14:00 par La rédaction

Contrairement à l’adage « diviser pour mieux régner », Sony, Toshiba et Hitachi ont décidé de faire l’inverse en se regroupant au sein d’une même entité : Japan Display. Le but est simple : concurrencer plus ardemment les fabricants sud-coréens (Samsung, LG) et chinois. Avec l’aide appuyée de la société INCJ (Innovation Network Corporation Japan), un fond d’investissement public/privé créé en 2009 pour supporter financièrement l’innovation technologique nippone, Japan Display devient ainsi le premier constructeur mondial d’écrans LCD de petite taille (inférieure à 11 pouces). La société INCJ détient 70 % en investissant 1.8 milliard d’euros, les autres constructeurs possèdent équitablement les 30 % restants.

Japan Display, avec 21.5 % de parts de marché, passe ainsi devant Sharp (14.8 %) et Samsung Mobile (11.9 %). La nouvelle entité créée, outre la fabrication de dalles à destination des smartphones et tablettes, va développer de nouvelles technologies d’écrans grâce à son nouveau portefeuille de brevets. En parallèle, le groupement Japan Display va racheter l’usine Panasonic de Mobara, que le fabricant a récemment mis en vente suite à une restructuration.

L’exclusion de Sharp, seul constructeur japonais ne figurant pas dans cette entité commune, s’explique par sa bonne santé financière. Sharp avait décidé en août dernier d’arrêter la production de grandes dalles LCD à destination des téléviseurs pour se recentrer sur le marché des smartphones et tablettes.

Publicité

Ailleurs sur le web