Ca y est, Google Music est enfin disponible de manière officielle… mais uniquement aux Etats-Unis. Le service d’écoute de musique en ligne était jusqu’alors en bêta. Google Music devient un service plus complet, avec notamment l’apparition d’un Store dans l’Android Market. Plus de 13 millions de titres sont disponibles gratuitement ou contre une petite somme (de l’ordre de 99 cents le morceau) grâce aux accords passés entre Universal, EMI, Sony et plus de 1000 labels de taille plus modeste. Google n’aura finalement pas réussi à convaincre Warner de rejoindre son Store musical.

Outre l’achat de musique, Google Music permet de stocker et de synchroniser sur des appareils Android (smartphones, tablettes, et même sur le web) jusqu’à 20 000 morceaux dans les nuages. Evidemment, on pense tout de suite à iTunes Match, le service payant (contre 25 dollars annuels) d’Apple qui vient tout juste d’être déployé aux Etats-Unis. Toutefois, les deux offres se différencient sur deux points essentiels : l’un est gratuit et manuel (il faut uploader les fichiers un à un), l’autre est payant mais automatique. Google semble vouloir s’attaquer aux deux géants de la musique en ligne, Apple et Amazon. Amazon propose également un service similaire depuis le mois de mars.

Google Music ajoute enfin la fonction de partage des morceaux (seulement ceux achetés sur l’Android Market) à ses amis sur le réseau social Google+. Là aussi, Google s’attaque à l’autre mastodonte du réseau social, Facebook, qui a signé des accords avec des plate-formes d’écoute de musique légale, comme Deezer ou Spotify.

Aucune date d’un déploiement en Europe n’a pour l’instant été communiquée par Google, il faudra donc s’armer de patience pour profiter de Google Music en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here