Notre fidèle billet de 10 Hong-Kong Dollars capturé ici par le Fuji X10 montre que le grand capteur CMOS de 2/3″ (légèrement plus grand que les 1/1,7″ des Canon G12, S100, Olympus XZ-1…) offre un signal propre et bien traité par le DSP du FinePix X10, et ce, jusqu’à 1600 ISO, avec un lissage imperceptible sur un tirage, que l’on distingue à peine ici en affichage à 100% (un pixel capturé = un pixel à l’écran) jusqu’à 400, voire 800 ISO.
La situation se dégrade plus franchement à partir de 3200 ISO.
Naturellement, les sensibilités 6400 ISO et 12 800 ISO sont des sensibilités de sauvetage à la qualité bien aléatoire et dans des résolutions dégradées (6 et 3 mégapixels, respectivement).

Voici le rendu en JPEG Standard (PROVIA) enregsitré lors du test du Fuji X10 :

Voici le rendu en JPEG « ASTIA doux » enregsitré lors du test du Fuji X10 :

Lire le test complet du Fuji X10.
Le X10 s’arrache auprès de Fujifilm France. Merci à Studio Gonnet pour le prêt du FinePix X10.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here