La production de reflex numériques et d'objectifs Nikon a repris en Thaïlande

La production de reflex numériques et d’objectifs Nikon a repris en Thaïlande

Nikon communique une quatrième situation sur les conséquences des
inondations de son usine du centre de la Thaïlande, située dans la zone
industrielle de Rojana. La production de reflex numériques et d’optiques Nikkor a repris chez les sous-traitants. Le retour à la normale à l’usine Nikon est prévu pour mars 2012. Le manque à gagner financier s’élève à 600 millions d’euros.

Publié le 2 décembre 2011 - 9:25 par La rédaction

Nikon en Thaïlande : la production des reflex et objectifs a redémarré

Voici donc quelques jours que les autorités locales ont terminé l’évacuation de l’eau par pompage des environs de l’usine, opération terminée le 26 novembre dernier. L’usine va retrouver son outil industriel pour un redémarrage de la production programmé pour janvier 2012. Mais Nikon ne fut pas la seule usine touchée : fournisseurs et sous-traitant ont aussi vu leur production stoppée par ces inondations. La bonne nouvelle pour Nikon, ses clients et ses distributeurs est que les sous-traitants ont déjà recommencé à produire des reflex et des objectifs, un redémarrage plus tôt que prévu, qui a eu lieu le 30 novembre.
Le retour à la normale complet, pour ce qui est de la production de reflex numériques et d’objectif, est prévu pour le mois de mars 2012.

L’impact financier de ces inondations sur le présent exercice, clôturé au 31 mars 2012, estimé par Nikon aux vues des constats réalisés, se monterait à une baisse du chiffre d’affaires ventes de l’ordre de 65 milliards de yens (soit plus de 600 millions d’euros) et un résultat d’exploitation grevé de 25 milliards de Yens (soit près de 240 millions d’euros). Cette perte serait le résultat des ventes manquées faute d’approvisionnement depuis le début de l’automne, les distributeurs Nikon peuvent en attester. Mais l’impact de ces inondations va se répercuter encore un peu plus en aval avec le retard que ces événements ont engendré sur le renouvellement des gammes de reflex numérique pro et semi-pro, les D3s / D700 dont on attendait les remplaçants D4 / D800.

Advertisements

Ailleurs sur le web