Fujifilm reconnaît le problème soulevé par certains sur la toile (que nous n’avons pas observé lors de notre test du Fuji X10 cependant). Ce phénomène est connu et atteint de nombreux autres appareils dans certaines conditions. Appelé « sensor blooming » en anglais, ce défaut fait littéralement « fleurir » les hautes lumières sur des scènes très contrastées (comme un lampadaire allumé dans la nuit) qui perdent leur matière et s’étalent plus qu’il ne faudrait pour donner des taches blanches assez inesthétiques. Ce phénomène est limité lorsque l’on recourt aux plus hautes sensibilités ISO et c’est la voie qu’emprunterait la révision du firmware du FinePix X10 promis par Fujifilm en réaction aux commentaires de certains utilisateurs gênés par ce défaut.


Ce phénomène, qui n’est pas exclusif au X10, n’entache pas ses inombrables qualités qui en font un premier choix si l’on cherche un compact numérique expert performant.

Vous possédez un Fuji X10 et avez expérimenté ce problème ? Venez partager ce phénomène avec nos lecteurs sur notre page Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here