Star 2011 : Apple MacBook Air, l'ordinateur portable de l'année

Star 2011 : Apple MacBook Air, l’ordinateur portable de l’année

Avec les fêtes de fin d’années
viennent les traditionnels Best of. Retrouvez dans chaque catégorie,
l’appareil qui a marqué l’année 2011. Septième volet avec l’Apple MacBook Air, élu ordinateur de l’année par la rédaction de Zone-Numérique.

Publié le 29 décembre 2011 - 16:30 par La rédaction

L’ordinateur portable de l’année 2011 : Apple MacBook Air

2011 restera comme l’année du lancement des ultrabooks. Seulement voilà, Intel n’a rien inventé avec son standard. Apple propose depuis 2008 son ultrabook, le MacBook Air. Alors pourquoi est-il l’ordinateur de l’année, si en matière de design il n’apporte rien de nouveau ?

Déjà, parce que le format du MacBook Air, malgré son âge donc, reste dans l’air du temps (sans mauvais jeu de mots). Ultrafin, léger comme une plume et transportable n’importe où, le MacBook Air propose un excellent compromis entre utilisation personnelle (loisirs, multimédia) et professionnelle. La cuvée 2011 apporte son lot de réjouissances avec le retour du clavier rétroéclairé (qui avait cruellement fait défaut sur les MacBook Air 2010), l’apparition du port Thunderbolt (dont les possibilités sont pour l’instant limitées, mais l’offre de périphériques arrive) et surtout des fameux processeurs performants basse consommation Intel Sandy Bridge. Les mêmes que ceux embarqués dans les ultrabooks de la concurrence. Certes, le MacBook Air possède quelques défauts (connectique limitée et propriétaire, prix plus élevé que pour une configuration similaire sur Windows), mais reste pour l’instant au-dessus du lot.

Apple MacBook Air : mieux que les premiers ultrabooks

Ce n’est pas un hasard si Intel a lancé sur le marché le concept d’ultrabook en imposant un cahier des charges aussi contraignant : machine transportable et ultrafine, véloce grâce à un démarrage rapide et abordable avec un prix avoisinant les 1000 euros.

Pourtant, les premiers à s’être lancé semblent essuyer les plâtres. Bien que le concept soit séduisant sur le papier, il est difficile de trouver le petit plus qui démarquerait les premiers ultrabooks, tels que l’Acer Aspire S3 et l’Asus Zenbook, au MacBook Air. Le prix, assez proche de ceux des ultraportables d’Apple, est l’un des plus gros reproches que l’on peut leur faire.

La démocratisation des ultrabooks, avec de nouveaux constructeurs se jetant dans l’arène en 2012, pourrait faire basculer cette situation, notamment en étoffant les possibilités (Thunderbolt, écran HD) et en baissant les prix. La possible arrivée d’AMD sur le marché pourrait également offrir une alternative. C’est tout le mal qu’on leur souhaite, même si certains analystes estiment qu’Apple a toutes les cartes en main pour pérenniser sa place de leader en 2012. Rendez-vous l’an prochain pour le savoir.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *