De nombreux acheteurs de la première heure du Samsung Galaxy Nexus, disponible depuis la semaine dernière en avant-première chez SFR, ont peu gouté le blocage des smartphones, même pour ceux achetés sans forfait. L’opérateur français ne propose en effet qu’un Galaxy Nexus simlocké, qu’il soit acheté avec un forfait (jusque là rien de plus normal), mais aussi avec une formule sans engagement du type carte prépayée ou même nu.

C’est dans ces deux derniers cas de figure que SFR s’est attiré les foudres des consommateurs, étant donné les dernières recommandations données par l’Arcep. Mais c’est surtout le prix réclamé par SFR qui a fait bondir les utilisateurs : 65 euros pour que le desimlockage soit effectif immédiatement, ou attendre le délai légal de trois mois pour qu’il soit gratuit. Pour que SFR soit dans son bon droit, il faudrait que l’utilisateur soit au préalable mis au courant de ce blocage et qu’une méthode gratuite et immédiate lui soit fournie s’il le souhaite. Normal, vu qu’il décide de payer un téléphone au prix fort pour ne pas être engagé auprès d’un opérateur.

SFR va finalement faire machine arrière, en proposant d’ici quelques jours le desimlockage gratuitement par simple demande au service client ou en boutiques. Une fois la demande passée, le déblocage prendra effet dans un délai maximal de cinq jours, sans que le terminal soit immobilisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here