2012 : ce qui pourrait arriver dans les smartphones et tablettes

2012 : ce qui pourrait arriver dans les smartphones et tablettes

Avant de s’envoler pour Las Vegas, direction le CES 2012, la rédaction de Zone-Numérique propose une projection des nouveautés possibles ou attendues cette année, sur le marché des smartphones et tablettes.

Publié le 3 janvier 2012 - 16:30 par La rédaction

La course à l’armement va se poursuivre sur les smartphones et tablettes en 2012

Comme l’an dernier, le haut de gamme fera l’objet d’une véritable course à l’armement en 2012, proposant des smartphones et tablettes encore plus rapides, plus puissants et à l’affichage plus fin.

Si 2011 a été l’année de la démocratisation des puces double coeur, aussi bien sur smartphones que sur tablettes, 2012 sera sans conteste celle des processeurs quad coeur. Nvidia, Qualcomm, Texas Instruments et peut-être Samsung, autrement dit les fabricants les plus importants, auront chacun leurs processeurs quatre coeurs. Nvidia a déjà annoncé le sien en 2011, le Tegra 3, qui devrait équiper massivement les tablettes, à l’image du Tegra 2 présent dans quasiment toutes les tablettes Android l’an dernier. HTC, Lenovo et Acer auraient depuis quelque temps des projets dans leurs cartons. Une chose est sûre, l’Asus Transformer Prime, commercialisée dans le courant du mois en France, ne sera pas la seule tablette à embarquer une puce quad coeur.
L’autre solution pour les constructeurs serait de continuer dans la voie du processeur double coeur, mais à des fréquences jusque-là inégalées. Samsung a déjà prévu pour 2012 un processeur haut de gamme baptisé Exynos 5250, dont les fréquences pourront atteindre les 2 GHz, quand celui du Galaxy S II ne dépasse pas les 1.4 GHz.
2012 pourrait marquer l’arrivée d’Intel sur le marché des processeurs,
avec le Medfield, basé sur une architecture x86, dans un marché
ultradominé par ARM et ses processeurs Cortex. LG pourrait d’ailleurs
présenter un premier smartphone équipé d’une puce Medfield dès la
semaine prochaine.
Pour épauler ces futurs processeurs haut de gamme, le passage à 2 Go de mémoire vive devrait également être légion en 2012.

Les écrans ne devraient pas être en reste, avec certains apports plus ou moins crédibles pour cette année. Déjà, les tailles d’écrans devraient progressivement augmenter. Si disposer d’un smartphone dont la taille d’écran supérieure à 4.5″ paraissait incongru début 2011, cela devrait presque devenir la norme en 2012.
L’apparition de dalles à résolution HD sur smartphones et tablettes a débuté courant 2011 et devrait s’intensifier, notamment pour les smartphones, en 2012. Sur tablettes, on pourrait voir débarquer des écrans à la résolution Full HD voire plus, peut-être du côté de l’Acer Iconia Tab A700, de l’iPad 3, ou même chez Samsung.
Moins crédible, l’arrivée d’écrans OLED flexibles, que ce soit chez Samsung ou Nokia, ne devrait pas intervenir avant plusieurs mois.
La 3D, expérimentée l’an dernier sur smartphones chez LG et HTC, ne devrait également pas être une technologie très usitée par les constructeurs, même si Samsung pourrait l’intégrer dans son futur Galaxy S III.

Les smartphones haut de gamme, parlons-en justement. Outre le Samsung Galaxy S III, l’iPhone 5 sera sans aucun doute une des stars de 2012. On attend aussi du nouveau, sous Android, chez HTC, LG, Sony ou encore Motorola. Nokia ne sera pas en reste avec une gamme élaborée autour du Lumia 800, devenu le moteur du renouveau du constructeur finlandais sur le marché des smartphones. Le Lumia 900 pourrait être dévoilé la semaine prochaine à Las Vegas. Quid de RIM, qui aurait quelques projets dans ses cartons, mais reste assez discret ? On le comprend, vu l’année 2011 que le Canadien vient de passer.

La bataille se jouera aussi sur le système d’exploitation

Les nouveautés ne s’arrêteront pas au matériel. En 2012, les apports du côté logiciel seront également nombreux, avec comme principal mot d’ordre : la prise en charge du NFC. Ce mode de transfert sans fil, déployé courant 2011 aux États-Unis avec Google Wallet et fréquemment utilisé au Japon et en Corée du Sud, va progressivement arriver en Europe, notamment en France. Déjà plusieurs villes, dont Nice et Caen, font l’objet de tests grandeur nature. Si Android, dans sa version 4.0 s’y est déjà mis, grâce à Android Beam, les autres acteurs dans le domaine des OS mobiles ne devraient pas tarder. iOS, Windows Phone, mais aussi Symbian, qui deviendra Nokia OS, prendront sûrement en charge le NFC.

Pour le reste, on ne sait pas encore quelles fonctionnalités embarqueront les futurs OS (de la reconnaissance vocale sur Android et les autres pour contrer Siri sur iPhone 4S ?), mais l’heure sera à la convergence. Android Ice Cream Sandwich fait la synthèse des OS pour smartphones et tablettes, à l’image d’iOS. De son côté, WebOS disparait, pour mieux revenir en 2013. Meego n’a pas réussi à s’imposer en 2011 et devrait logiquement s’effacer, au profit de Windows Phone ou un autre. Il n’y a que Bada, l’OS mobile de Samsung, qui pourrait faire figure d’alternative aux trois gros morceaux du secteur, dans l’hypothèse où celui-ci devient open source et s’ouvre à d’autres smartphones que ceux de Samsung.

Reste une seule inconnue : quel avenir pour BlackBerry 10 ? Après une année des plus
difficiles pour RIM, on se demande comment la firme canadienne va pouvoir
relever la tête en 2012. La mise à jour de son OS mobile BlackBerry OS 10 n’est pas attendue avant le deuxième semestre, alors que dans le même temps Microsoft songerait à deux mises à jour pour Windows Phone, qu’Android Jelly Bean et iOS 6 sont sans doute en développement… et que Windows 8 arrivera à l’automne avec la ferme intention d’inonder le marché des tablettes.

Glissement des prix sur le milieu et l’entrée de gamme

Forcément, l’adoption massive de nouveaux composants sur des smartphones et tablettes haut de gamme et la convergence des systèmes d’exploitation vont permettre un glissement significatif des prix vers le bas, du moins pour l’entrée et le milieu de gamme. Il ne devrait pas être difficile de voir débarquer des smartphones et tablettes dotés d’une configuration de 2011 à des prix plus raisonnables.

Le déploiement d’Android Ice Cream Sandwich sur de nombreux terminaux mobiles, dont vous pouvez d’ailleurs retrouver le récapitulatif, au cours de l’année, devrait permettre de redonner un certain intérêt à des appareils achetés l’an dernier, ou de prolonger la vie de certains autres même achetés début 2012. On pense notamment aux tablettes Sony Tablet S et Samsung Galaxy Tab ou aux smartphones Sony Ericsson Xperia.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *